On a retrouvé l'auteure de "Pirouette cacahuète"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

"Le Maine Libre" a retrouvé Gabrielle Grandière, l'auteure de la célèbre chanson enfantine "Pirouette cacahuète". Les journaux reviennent également sur le duel Obama-Romney et sur le coup de filet mondial de faux médicaments vendus sur Internet.

Une interview assez exceptionnelle et très touchante réalisée hier par nos confrères du Maine Libre, quotidien de la Sarthe. Ils ont retrouvé l'auteure de la célèbre chanson enfantine "Pirouette Cacahuète". Cette chanson a été écrite en 1953, par une institutrice aujourd'hui âgée de 92 ans. Elle s'appelle Gabrielle Grandrière. Son grand regret est que deux couplets ont été ajoutés à sa comptine. Dans sa chanson à elle, il n'y avait pas d'avion à réaction, ni d'applaudissement.

Les journaux reviennent sur le duel Obama-Romney

"Où est passé le favori ?"; s'interroge Le Monde à sa Une, "Obama à la peine, Romney se relance", titre Le Figaro,

"Nouvelle pirouette ou révélation du vrai Mitt Romney ?" se demande Libération. Le Parisien Magazine consacre sa Une à Romney le milliardaire mormon extraterrestre. Le Monde Magazine, de son côté, choisit de titrer sur "l'autre Obama". Obama, perfectionniste, distant, mauvais perdant, sûr de lui, parfois jusqu'à la condescendance : telle est la facette méconnue de celui qu'on a surnommé Mister Cool, écrit Corine Lesnes, correspondante du Monde aux Etats-Unis.

Plus de 420.000 pilules suspectes confisquées à Roissy

Et puis les journaux reviennent sur ce très gros coup de filet, visant 52 cyberpharmacies qui faisaient leur commerce sur internet sans la moindre
autorisation. Elles vendaient surtout des produits que les consommateurs n'osent pas
acheter dans les vraies officines. Par exemple, du Viagra, mais aussi des stéroïdes utilisés par les sportifs ou
encore des brûleurs de graisse. Ce sont les gendarmes de l'Office Central de Lutte contre les Atteintes à
l'Environnement et à la Santé Publique qui viennent de réaliser ce coup de filet
dans la plus grande discrétion.

De leur côté, les douaniers ont confisqué plus de 420.000 pilules suspectes à
l'aéroport de Roissy. Près de la moitié étaient du "Kamagra", copie douteuse
du Viagra, venue de Thaïlande. Les colis auraient dû être acheminés jusqu'à
Paris ou Marseille. Trafic en plein essor, note Le Figaro, avec des médicaments
frelatés le plus souvent fabriqués en Chine. Par rapport à l'an dernier, le
trafic a fait un bond de près de 300% selon les douaniers.

Vous êtes à nouveau en ligne