Molhem, 18 ans, photographiait la guerre en Syrie

En parcourant vos quotidiens et vos sites d'information, on découvre l'étonnante programmation des salles obscures de Peshawar au Pakistan, mais aussi une patinoire au milieu d'un stade de foot, et de mauvaises surprises qui vous attendent aux guichets de banque. Mais pour commencer, passage par Alep en Syrie.

C'est le visage d'un adolescent qui attire l'attention sur le site du Monde ou sur Slate.fr. Celui de Molhem Barakat , 18 ans. Depuis plusieurs mois, c'était grâce à lui que de nombreux médias internationaux - dont l'agence Reuters - pouvaient montrer le quotidien de la guerre en Syrie, et des combats incessants qui rythment la vie des habitants d'Alep , principale ville du Nord du pays.

Au début, c'etait avec son téléphone portable qu'il prenait des clichés de manifestations, puis ses photos ont balayé tous les registres de la vie pendant un conflit, au plus près des combattants rebelles comme aux cotés des habitants qui ont survécu aux bombardements.

Molhem montrait tout, des photos étonnantes, parfois effrayantes, mais qui témoignaient de la réalité. Elle a fini par rattrapper le jeune garçon. Molhem est mort vendredi, l'appareil photo à la main....

Direction Peshawar au Pakistan...

Etonnante visite que nous propose Emmanuel Duparcq, à lire sur le site du Nouvel Obs.

Avec "Sexe, drogues et barbes longues : un après midi au cinéma porno de Peshawar ", c'est une plongée dans l'envers du décor de ce repaire taliban, au cinéma le Shama où "trois fois par jour, sourds aux appels des mollahs, les corps se dénudent "...

Si le Shama propose à l'affiche des films grand public, la discrète salle de derrière offre un spectacle bien différent : ouvriers, paysans ou étudiants se retrouvent de l'autre coté de la cour pour un plaisir interdit.

Du guichet de cinéma...aux guichets de banque

Et enfin, cette mauvaise nouvelle à la Une des Echos : "les tarifs bancaires vont encore grimper " après le 1er janvier.

Le quotidien a passé huit grandes banques au crible, et constate une augmentation de nombreuses prestations . Le tarif annuel d'une carte bleue, ou encore les retraits dans un distributeur d'une autre enseigne, par exemple. Les associations de consommateurs s'alarment car les produits touchés
sont les plus répandus, et concerneront donc les plus modestes.

►►► A LIRE SUR FRANCE INFO | Les tarifs bancaires vont encore augmenter

Egalement dans la presse, ces nombreuses municipalités qui débaptisent leurs rues, bâtiments et autres espaces....pour leur donner le nom de Nelson Mandela (à lire dans Le Parisien/Aujourd'hui en France ).

La République des Pyrénnées revient de son côté sur la mauvaise chute de François Bayrou...alors que le Dauphiné Libéré salue le nouveau record d'affluence du Hockey sur glace français : 20.000 personnes ont assisté à la rencontre Grenoble-Briançon... au Stade des Alpes !

Vous êtes à nouveau en ligne