Les premiers artistes étaient des femmes

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les bisons et mammouths que l'on retrouve peints sur les murs des grottes préhistoriques n'ont pas été réalisés par quelques balourds hirsutes mais par leur moitié selon le résultat d'une étude d'un archéologue américain qui a passé 10 ans à étudier ces œuvres. 

L'archéologue-anthropologue, Dean Snow a notamment
étudié la longueur des doigts et leurs écartements sur ces dessins de mains que
l'on retrouve sur ces fresques, la morphologie permettant de différencier le sexe. A partir de là, il a établit un algorithme qui
prouve que la plupart de ces peintures sont donc dues à la gente féminine :
"Dans les sociétés de chasseurs-cueilleurs, ce sont les hommes qui tuent,
explique ce chercheur...  Mais la plupart
du temps, ce sont les femmes qui rapportent les proies au camp. Elles sont donc
autant concernées par la chasse que les hommes.
 "

Comme toute nouvelle théorie scientifique, elle est aussitôt soumise à
la critique. L'un des collègues
spécialiste de notre archéologue, qui lui aussi a travaillé à partir de la morphologie
des mains, estime pour sa part que ces dessins sont l'œuvre d'adolescents, de
sexe masculin : "Ils peignaient ce qui les intéressaient : des
femmes nues et de gros animaux effrayants
 " Si c'est ça, cela n'a guère
évolué depuis !

Etude publiée par le National Geographic (en anglais)

L'IMAGE DU JOUR : UN HOTEL INSTAGRAM

Décryptage de Thomas Jamet, de l'agence Moxie