Le dernier mystère du Titanic levé

Depuis les années 40 une femme explique être l'une des rares rescapées de la catastrophe du Titanic en 1912. Affimation dementie par l'ADN.

Elle s'appelait Helen Kramer et, depuis les années 1940, elle prétendait
être un nourrisson rescapé du naufrage du Titanic. Elle prétendait être Lorraine Allison, dernier
né d'un riche couple canadien ayant péri dans les eaux de l'Atlantique nord. D'après
elle, au moment du drame, son père l'aurait placée dans un canot de sauvetage au côté d'un certain
Monsieur Hyde, qui l'aurait adoptée et élevée, ne lui révélant sa véritable
identité qu'à la veille de sa mort.

Helen Kramer mourut à son tour en 1992 mais
sa propre petite-fille relança l'affaire lors du centenaire du naufrage en

  1. Slate explique qu'il y avait, à ce moment là, derrière cette
    revendication, des questions de gros sous, puisqu'être la descendante de
    Lorraine Allison aurait permis à la requérante d'obtenir une bonne partie de la
    fortune de cette famille canadienne très aisée.

Arrive alors Tracy Oost, médecin légiste qui choisit une méthode
infaillible pour établir la vérité: comparer l'ADN des deux familles. Résultat
: Helen Kramer et sa petite fille ne sont pas génétiquement parentes avec les
Allison. Fin du rêve d'héritage, fin du mystère, fin de l'histoire.

 

IMAGE DU JOUR, le choix de Polka : l'Afghanistan au quotidien.

Vous êtes à nouveau en ligne