La France vue par la presse étrangère : "Bonjour tristesse"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Comment va la France, difficile de répondre sans arrière-pensées politiques, une réponse quand même ce matin avec un regard venu de l'extérieur, le regard de la presse étrangère... Egalement au sommaire la grosse gaffe du gouverneur du Texas Rick Perry, sans doute la fin de ses espoirs dans la course présidentielle américaine.

L'Hyper revue de presse du 10/11/11 avec , et

A la Une de la presse ce jeudi :

L'Italie prend la suite de la Grèce au tableau noir de la crise : l'annonce de la démission de Silvio Berlusconi n'a pas vraiment arrangé les choses, "Etat d'alerte sur l'Italie", c'est la Une du Figaro, l'Italie met le feu à la zone euro, c'est la Tribune... Libération et l'Humanité ont la même photo à la Une, un Berlusconi qui tourne le dos, avec pour titre un "Ciao" pour Libération et un "Basta" pour l'Humanité... Les Echos résument ce qui va suivre : "La peur du chaos"...

Tout autre chose, la politique à la Une du Parisien et d'Aujourd'hui en France, "Paris les rend fous", les élections à venir, présidentielle puis législatives attisent les appétits,  et pour le Parisien à droite comme à gauche la bataille de Paris a commencé...

Egalement au sommaire : "Le vrai état de la France" vu de l'étranger dans Courrier international et la grosse gaffe de Rick Perry, l'un des candidats à la primaire républicaine américaine pour la présidentielle.

L'i nvité de l'hyper revue de presse : Gérard Lefort de Libération, pour le hors-série de Libération "Images 2011" qui revient en photos sur l'actualité particulièrement riche depuis le début de l'année.

L'actualité du Web

Wiki Loves Monuments

Le choix du matin sur Internet, c'est le concours de
photographie Wiki Loves Monuments. Organisé par la fondation Wikimédia, que
vous connaissez grâce à ses projets comme Wikipedia ou Wiktionary. Les 10 premiers
lauréats français de ce concours viennent d'être sélectionnés. Le but du jeu :
photographier des monuments historiques. 

Plus de 25.000 photographies envoyées. Les gagnants
s'appellent Donald, Big Pilou ou Groumfy 69, mais comme le rappelle le site
Ecrans.fr
, les vrais lauréats de ce concours sont les monuments eux-mêmes. Le
château de Queribus, la Fontaine des Mers place de la Concorde à Paris ou le
plafond de la galerie des batailles du Château de Versailles.

Ces photos vont rejoindre l'impressionnante collection
d'images Wikimedia Commons. C'est une bibliothèque où les clichés sont publiés
en licence libre, la licence libre et le partage de la connaissance, c'est le
credo de Wikimedia.

En clair, ces photos de châteaux, de fontaine ou de
patrimoine industriel vont pouvoir être utilisées par tout le monde. Vous
pouvez les reproduire pour illustrer votre blog ou votre site Internet, où même
les utiliser dans un guide touristique, puisque l'usage commercial est
autorisé. La seule obligation, citer le nom de l'auteur du cliché. Certains
participants, comme Jeremy Jannick, ont même choisi de placer leur photo dans le
domaine public.

Ces images flatteuses de monuments finiront donc à coup sûr
en très bonne place sur les pages Wikipedia qui leur sont consacrées. Wikipedia
dont l'audience internet se compte en dizaine de millions.

Ce concours est une porte d'entrée dans l'univers
passionnant de la licence libre et du partage sur Internet. Wikimedia Commons
abrite aujourd'hui plus de 11 millions de fichiers médias. Des photos donc,
mais aussi des sons ou de la vidéo. La vidéo justement, qui ne représente pour
l'instant que 0.1% des données disponibles dans Wikimedia Commons, donc, si
vous avez envie de contribuer avec vos créations et de partager, vous savez ce
qu'il vous reste à faire.

Wydif fait la fête dans la Silicon Valley

Un nouvel arrivant dans l'univers des sites communautaires
sur le Web : Wydif, un petit dernier qui veut faire du
bruit. Pour faire parler de lui, il a imaginé une fête avec tous les caïds de
la Silicon Valley…

Wydif, ça veut dire "Would You Do It For", c'est un service qui
vous permet de demander de l'aide à vos contacts ou à des gens qui ont envie de
vous aider. De l'aide que vous pourrez rémunérer avec de l'argent ou
récompenser en nature. Exemples proposés sur le site : vous voulez apprendre jouer de
la guitare et vous êtes prêt à payer 20€ ou vous cherchez des figurants pour
votre court métrage, à qui vous offrirez des coups à boire à la soirée d'avant-première.

La revue de presse et du Web

Comment va la France, difficile de répondre sans arrière-pensées politique, une réponse quand même ce matin avec un regard venu de l'extérieur, le regard de la presse étrangère...

 

 

 

 

Le véritable état de la France, c'est le titre ambitieux de Courrier international cette semaine. Question brûlante et forcément très politique en pleine crise et à quelques mois d'une présidentielle...

Le pays de Louis XIV, de Napoléon et de De Gaulle se voit toujours en leader de l'Europe, mais sur la scène mondiale, la France joue de plus en plus les seconds rôles par rapport à l'Allemagne... Le constat est fait dans le magazine anglais Prospect par un vétéran de la presse britannique, Jonathan Fenby. Pour cet ancien correspondant à Paris, le problème de la France, c'est à la fois son déclin international et son président, Sarkozy, qui n'est pas un stratège mais un guérillero.

Pour le Prospect, le bilan de Nicolas Sarkozy est bien maigre, aussi bien socialement qu'économiquement... Mais toujours pour ce journal anglais, le problème va bien au-delà de sa personne, et au lendemain de la commémoration de la mort du général De Gaulle, on voit que le système taillé sur mesure pour le Général se révèle de plus en plus difficile à faire fonctionner par de simples mortels... Un système politique qui fait même figure d'antiquité poussièreuse pour le journal espagnol El Païs, surtout face à l'excellence du système allemand...

La dynamique nationale et européenne a changé, la France n'en est plus l'épicentre, et même si c'est une réalité dure à avaler, il va être de plus en plus difficle de l'ignorer... "Bonjour tristesse", c'est le titre cette fois du magazine allemand le Spiegel, l'Allemagne où on s'inquiète de plus en plus non pas de la suractivité si souvent évoquée en France, mais de l'inaction de Nicolas Sarkozy face à la crise...

Même constat pour El Païs : Nicolas Sarkozy aime toujours se poser en sauveur, mais ne trompe plus grand monde, ni en France ni en Europe, car tout se joue désormais à Berlin.

Traduction très concrète dans le Kurier de Vienne, le journal remarque que pour faire sa pub à la télé française, Opel a choisi de vanter ses produits en allemand, vous avez sans doute vu cette pub, Volkswagen fait aussi sa promotion dans la langue de Goethe, et même Renault s'y met, puisque le groupe publie dans la presse française des annonces aux couleurs du drapeau allemand en citant les éloges des associations et de la presse non pas françaises mais allemandes... L'Allemagne, symbole de la qualité, de la rigueur et du sérieux...

Pour le Kurier, la crise aidant, une sorte de culte de l'Allemagne s'empare de la France. Dernier symbole relevé par le journal autrichien : c'est une historienne allemande qui vient d'être nommée directrice du musée de la Résistance de Besançon...

On reste à l'étranger avec la gaffe d'un des candidats à la présidentielle américaine côté républicain...

Comment faire exploser en vol une campagne électorale... C'est ce que vient de montrer le gouverneur du Texas Rick Perry... Un temps parmi les favoris, il est en train de devenir Monsieur Catastrophe. Les Américains se demandent encore s'il était saoûl pendant un discours surréaliste il y a 15 jours.

Et hier, pendant un débat avec ses concurrents républicains, il a probablement mis un point final à sa candidature... Rick Perry victime d'un énorme trou de mémoire... Il parle des trois agences gouvernementales qu'il veut supprimer dès qu'il sera président, le commerce, l'éducation, et une troisième... oui mais laquelle... Il a complètement oublié...

"Oups", conclut-il un peu pathétique, et oui "oups", un vrai sketch, mais ça dure comme ça une longue minute. Rick Perry, en course pour la Maison Blanche, qui perd la mémoire en direct : un trou de mémoire mortel, qui s'est répandu comme une traînée de poudre sur Twitter, la risée du web, et sans doute les portes de la Maison Blanche qui se sont fermées définitivement pour lui... C'est à retrouver sur franceinfo.fr, sur l'indispensable blog de Fabienne Sintes, l'envoyée spéciale permanente de France Info à Washington.

La presse à la Une

 

 

A la une de la Vie : "Rire de Dieu", la Vie qui reproduit la fameuse Une de Charlie Hebdo avec une caricature de Mahomet. Peut-on rire de tout, même de Dieu, la réponse de Jean-Pierre Denis, le directeur de la rédaction de la Vie, l'hebdomadaire chrétien d'actualité.

 

Vous êtes à nouveau en ligne