La crise gouvernementale fait les gros titres de la presse

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La démission du gouvernement de Manuel Valls, après les propos d'Arnaud Montebourg sur la politique économique fixée par François Hollande, est évidemment à la "Une" des journaux.

Le rassemblement cher à François Hollande est au moins à la "Une" de la presse. Le président de la République a réussi à mettre d’accord Libération et Le Figaro . Le premier est classé à gauche, l’autre à droite... mais les deux quotidiens affichent le même titre ce mardi matin : "Crise de régime"

Les photos, en revanche, sont différentes, même si elles montrent toutes deux un chef de l’Etat sous la pluie battante de l’île de Sein, au large du Finistère, où il a rendu hommage aux résistants de ce petit bout de terre bretonne. Libération  a choisi une photo du président debout, face à la mer, quasiment de dos. Le Figaro montre son visage en gros plan, les lunettes trempées. Dans les deux cas, il est seul.

"Quel spectacle !"

Les Echos et La Croix , de leur côté, ont choisi de mettre à la "Une" Manuel Valls et Arnaud Montebourg, avec quasiment la même image pour les deux quotidiens : le Premier ministre au premier plan, le regard déterminé, son ex-ministre de l’Economie derrière lui, le visage est flou. "Politique économique : Valls impose sa ligne" titrent Les Echos . "Hollande et Valls défient le PS" analyse La Croix . "Après la crise déclenchée par les propos d'Arnaud Montebourg, le chef de l’Etat et le Premier ministre veulent obliger leur parti, par la constitution d'un nouveau gouvernement, à se ranger derrière une politique orientée vers les entreprises et l'Europe" , écrit le quotidien catholique. 

Cette crise politique prend donc une large place dans les journaux, au lendemain de la démission du gouvernement Valls et à quelques heures de la formation d'une nouvelle équipe. Une crise "aussi grave qu’inattendue" , selon les mots du Parisien . Le journal qui résume la situation en deux mots et un point d’exclamation : "Quel spectacle !"

Vous êtes à nouveau en ligne