La banque qui a ruiné 5000 communes, l'Europe oublie Coluche

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

MERCREDI 21 SEPTEMBRE 2011

=========================

7H22 : La banque qui a ruiné 5000 communes, l'Europe oublie Coluche

La revue de presse... Il est beaucoup question d'argent ce matin dans les journaux...

Avec une banque pointée du doigt : Dexia, la banque qui a ruiné 5000 communes, c'est le titre à la une de Libération. Le quotidien publie un listing confidentiel, un document interne à la banque qui permet de recenser les prêts toxiques vendus par la banque non seulement aux communes, mais à toutes les collectivités locales et tous les établissements publics ayant souscrits ces fameux prêts toxiques entre 1995 et 2009.

Il apparaît que tout le monde est concerné, à droite comme à gauche, dans les grandes comme les petites villes... Dexia a été la première banque, mais pas la seule, à pousser les élus à abandonner les bons vieux prêts à taux fixes pour des produits beaucoup plus risqués. La crise est passée par là. Résultat : il ne s'agit plus de la Grèce ou de l'Italie, du Portugal ou de l'Espagne, mais d'Angoulême ou de Saint-Etienne, des départements du Rhône ou de la Corse...

Ca n'est plus la crise aux frontières écrit Vincent Giret, mais la crise en bas de chez soi pour des collectivités plombées par des dettes gigantesques. L'addition se monterait globalement à au moins 4 milliards d'euros. Autant d'argent écrit Libération qui est allé dans les coffres des grandes banques. On connaît la suite : plus d'impôts, pour Libération ce sera aux citoyens de payer pendant vingt ans la folle créativité des têtes brûlées de la banque.

On va en parler aujourd'hui à l'Assemblée, où se réunit la commission d'enquête chargée de faire la lumière sur la responsabilité des banques et la situation des collectivités victimes de ces prêts violemment toxiques.

L'Europe va-t-elle couper massivement dans son programme d'aide alimentaire aux plus démunis, les journaux relayent encore largement l'inquiétude des associations...

La décision a été reportée hier au mois d'octobre... L'Europe va-t-elle couper les vivres aux Restos du Coeur, la question n'aurait pas fait rire Coluche écrit Michel Lepinay dans Paris Normandie, mais la question est posée et pour le gratuit 20 minutes, c'est le "début de la faim", la faim comme la famine, car 20 minutes rappelle que les associations craignent une crise alimentaire majeure dès 2012. L'Humanité constate pour s'en indigner que la faim, toujours f-a-i-m ne justifie plus les moyens, l'Humanité qui parle d'une menace révoltante pour les plus pauves.

Dans la Croix, Dominique Quinio souligne qu'on ne pouvait pas choisir plus mauvais moment pour afficher cette nouvelle impasse européenne, en pleine crise de la dette, en pleine austérité budgétaire, quand les plus pauvres sont déjà les plus touchés.

L'Europe as-tu du coeur lance Hervé Cannet dans la Nouvelle République, as-tu du coeur ou bien une calculette greffée dans la poitrine... Comment dit-il comment peut-on imaginer une Europe qui traverserait une crise humanitaire cet hiver pour la première fois depuis la dernière guerre... Et il se demande au point où on en est si même un nouveau Coluche serait capable de réveiller les consciences engourdies et paralysées par la crise...

Pour Christophe Lucet dans Sud Ouest, l'Europe oublie Coluche et tout ça en dit long sur la deliquescence de l'esprit européen. Une Europe à laquelle la Nouvelle République demande de se réveiller et de retrouver d'urgence le sens du mot "solidarité"...

=====================================================

9H17 : L’hyper revue de presse

Avec , Anne-Elisabeth Lemoine et Jean Leymarie

A la une : Dexia, la banque qui a ruiné 5000 communes, l'Europe qui oublie Coluche, et les grands titres :

Avec d'abord un sujet qui touche beaucoup de Français et qui divise les partis politiques : l'immobilier. Selon un sondage publié dans le Parisien et Aujourd'hui en France, les Français veulent un contrôle des prix, un encadrement des tarifs de location et de vente dans l'immobilier pour enrayer la flambée des prix...

Egalement à la une, l'Italie qui paye les frasques de Berlusconi, c'est la manchette du Figaro qui consacre toute une page au Cavaliere, à son harem comme à ses ennuis politiques... Le Monde titrait déjà hier sur la dégradation de la note financière de l'Italie qui attise la crainte de contagion dans la zone euro.

L'autre souci côté économique, c'est la croissance mondiale trop faible : le FMI sonne l'alerte à la une des Echos, la Croix s'interroge sur les moyens de répondre aux menaces de récession mondiale...

Enfin aujourd'hui, les dix ans d'AZF : dix ans et la mémoire à vif, c'est la une de la Dépêche du Midi, pour la Tribune, dix ans après, le bilan reste mitigé pour la prévention des risques industriels... et en effet pour Midi Libre, 10 ans après le spectre d'AZF hante toujours les esprits avec le risque d'une nouvelle catastrophe sur un autre site industriel.

Dans le petit monde de la télé, un ultimatum très inhabituel...

Si au 31 décembre il n'y a pas de solution, LCI mettra la clé sous la porte. C'est Catherine Nayl, la directrice de l'information de TF1, qui l'a annoncé au nouvel Observateur, c'est à lire sur nouvelobs.com et dans l'édition papier à paraître demain. Pour survivre, LCI veut obtenir le droit de passer de la TNT payante à la TNT gratuite où les deux autres chaînes d'info iTélé et BFM ne veulent pas entendre parler d'une nouvelle concurrente.

Pour Claude Soula dans le nouvel Obs, TF1 a donc choisi l'arme du lobbying social pour faire pression sur le CSA et sur le gouvernement. C'est un canal gratuit pour LCI ou 142 licenciements. Dans ces conditions, le gouvernement va-t-il ou non satisfaire TF1 ? L'enjeu est lourd, le nouvel Obs rappelle en passant qu'il y a une élection présidentielle dans quelques mois.

=====================================================

10H12 : En direct avec Têtu

Avec Gilles Wullus, le directeur de la rédaction de Têtu. Têtu, le magazine de la communauté homosexuelle, qui lance une nouvelle formule avec son numéro d'octobre.

==================================================================

L'actualité du Web et la sélection de la rédaction de franceinfo.fr

Votre commune est-elle infectée par un «emprunt toxique»?

Une carte interactive à parcourir sur le site de Libération : "Libération publie la carte de France des collectivités locales ayant contracté des produits financiers fournis par Dexia qui pourraient risquer, dans certains cas, de les conduire à la ruine."

Gilbert Collard : maître et chanteur

Une exclu du site du Nouvel Observateur : "L'Obs vous offre une chanson culte, enregistrée en 2008 par l'avocat médiatique. Aujourd'hui rallié à Marine Le Pen, il était à l'époque candidat radical à la mairie de Vichy."

Quand Gilbert Collard chantait pour gagner Vichypar Nouvelobs

Il y a dix ans, la catastrophe de l'usine AZF à Toulouse

A regarder sur le site du Nouvel Observateur : "Le 21 septembre 2001, l'explosion du bâtiment 221 de l'usine AZF causait la mort de 31 personnes. Dix ans après, de nombreux sites industriels sont toujours de "véritables bombes à retardement".

AZF : Les traces d'une explosion en plein Parispar Nouvelobs

The Notorious IBE 2011 en Hollande

De la danse hiphop de haut niveau à découvrir sur le site The High Definite

Hélico radiocommandé Transformers

C'est sur Zap Actu : "Un soldat s’amuse avec son nouveau joujou, un hélicoptère radiocommandé. Petit détail, ce n’est pas un hélicoptère comme les autres…"

La moustache de Tom Selleck dans les grands films

Petite dose quotidienne de lol sur Tuxboard

Un road movie... super rapide

Le tour des Etats-Unis d'Amérique en 5 minutes, à regarder sur Gizomodo : "Vous n’avez peut-être pas une semaine complète pour regarder une vidéo de la traversée des Etats-Unis d’ouest en est? Mais peut-être 5mn pour un résumé en time-lapse.
L’utilisateur smithje77 sur YouTube est parti en voiture de Seattle pour rejoindre le Maine au terme de sept jours de conduite. Il a enregistré son parcours en time-lapse en demandant à son Droid X de prendre une photo toutes les 90 secondes, ce qui lui a ensuite permis de composer cette vidéo résumant son périple"

Vous êtes à nouveau en ligne