Hollande joue "Au théâtre ce soir" à l'Elysée

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'histoire belge de la semaine : "Bruxelles poubelle" contre "Paris pourri". Et la presse pas très convaincue par la conférence de presse de François Hollande.

La presse revient largement sur la conférence de presse de François
Hollande : pas très convaincue, ni sur le fond, ni sur la forme...

Au mieux, on a trouvé un Hollande sympathique mais sans plus, comme Le Courrier Picard, pour La Presse de la Manche, une prestation réussie, mais sans plus. Pour Libération aussi c'était plutôt réussi, le Président a su au moins corriger une image écornée, mais sans plus. pour le reste, du Figaro à L'Humanité, le ton est plutôt à la critique acerbe.

Pour le nouveau quotidien L'Opinion , c'est même du côté d'un vieux
classique de la télévision qu'il faut chercher une comparaison, du côté de
l'émission "Au théâtre ce soir"... Bref, une émission datée, une
époque révolue.

Le président-monarque en majesté, et le bon
peuple, suspendu à la parole venue d'en haut. Une image trop belle pour être
vraie, c'est la conclusion de L'Opinion , car pour se faire entendre,
encore faut-il avoir quelque chose à dire.

L'histoire belge de la semaine, avec en vedette un journaliste de
Libération...

C'est l'histoire du Belge qui lit Libération et qui n'en revient pas.
Le correspondant du quotidien à Bruxelles Jean Quatremer s'est fait beaucoup
d'amis - ou d'ennemis - en consacrant mardi une double page à la capitale belge
sous le titre "Bruxelles pas belle", en référence à la chanson
"Bruxelles ma belle" de Dick Annegarn. Récit
à retrouver en détail sur rue89
et sur slate.fr.

Dans son article dans Libération , Jean Quatremer décrivait longuement
la saleté et le désordre de la capitale belge. Ca n'est plus "Bruxelles ma
belle", mais "Bruxelles ma poubelle"... L'article déclenche une
avalanche de réactions depuis mardi en Belgique.

Le rendez-vous avec le médiateur de Radio France
Jérôme Bouvier :
il répond aux questions des auditeurs sur le traitement des
émeutes qui ont marqué la remise du trophée de champion de France de football
au PSG, avec Julien Lenglet, qui était sur place à Paris au Trocadéro pour le
service des sports de France Info.

 

Vous êtes à nouveau en ligne