Encore les radars !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Revue de presse assurée par Eric Chataignon

Les radars font encore parler d'eux...

C'est le Figaro qui pose la question ce matin : l'Etat a-t-il décidé de donner un sérieux coup de vis ?... Pourquoi cette question, eh bien parce que selon le journal, qui cite des avocats spécialisés, les automobilistes qui tentent de contester les infractions liées aux radars automatiques se heurtent à un mur, depuis plusieurs mois... Quasiment toutes les demandes seraient rejetées... Le ministère public invoque des délais non respectés ou des courriers qui n'auraient pas été adressés en recommandé... Du coté de l'Etat, c'est un démenti catégorique : aucune consigne particulière n'a, parait-il, été donnée...

Autre information, à lire cette fois dans les pages Economie du Figaro : la taxe Chirac ne rapporte pas autant que prévu... Elle a été mise en place il y a à peine deux ans, sur chaque billet d'avion... Une taxe qui va de 1 à 40 euros, cela dépend du type de vols et de la classe occupée... Les sommes récoltés servent à financer la lutte contre le sida en Afrique, mais en 2007, cette taxe n'a rapporté "que" 160 millions d'euros, 45 millions de moins que prévu... La faute à qui ? Eh bien aux compagnies aériennes étrangères, entre autres, qui "oublient", parfois, de déclarer la taxe... La faute aussi au surclassement : certains passagers voyagent en business class, alors qu'ils ont un billet de classe éco, et la taxe n'est pas réévaluée... Bref, on s'aperçoit aujourd'hui qu'il n'est pas facile de mettre en oeuvre cette mesure...

Dans l'actualité politique, c'est la conférence de presse de Nicolas Sarkozy qui fait la une ce matin...

Il monte au créneau pour déminer le terrain, explique France-Soir, mais pour Patrick Fluckiger, dans l'Alsace, il ne faudrait pas que le décor et la mise en scène occulte le fond... Les Français attendent des résultats et ne voient rien venir, écrit également Jean-Pierre Bédéi, dans la Dépêche du midi... Selon lui, la rupture de style avec les précédents chefs de l'Etat arrive à ses limites... Sur ce sujet, le Parisien et l'Humanité ont une approche différente ce matin... Le premier annonce, en titre : Sarkozy dit tout, alors que le journal communiste annonce à la une : pourquoi Sarkozy ne vous dit pas tout... L'Huma qui redoute une nouvelle régression en matière de protection sociale, le passage à 41 ans de cotisation pour partir à la retraite, mais après les élections municipales du mois de mars...
Libération, pour une fois, mais une petite annonce à la une... Elle à l'air d'une vraie, sortie de la rubrique emploi : gauche cherche leader crédible pour s'opposer à président hyperactif... Vous l'avez compris, Libé a choisi le mode ironique pour illustrer un sondage, qui montre qu'aucun leader ne s'affirme, pour l'instant, à gauche... Ségolène Royal arrive en tête parmi les militants socialistes, mais c'est Dominique Strauss-Kahn qui reste le meilleur opposant pour l'ensemble des Français... Le journal décrit des militants déboussolés, livrés à eux même sur le terrain... L'un d'eux reprend une formule de Ségolène Royal et constate : le quelque chose qui s'est levé, pour l'instant, c'est le grand blues...

Vous êtes à nouveau en ligne