Des vétérans du site nucléaire d'Albion souffrent de cancer

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les cas de cancer se multiplient chez les vétérans du site stratégique du plateau d'Albion. Mais l'armée dément tout lien entre les maladies et l'exposition à la radioactivité.

C'est Le Parisien/Aujourd'hui en France qui attire notre attention sur "ce mal étrange qui ronge les anciens d'Albion ".

Le plateau d'Albion, aux confins de la Drôme, du Vaucluse et des Alpes-de-Haute-Provence, fût jusqu'en 1996 l'un des sites stratégiques de la Défense
française. Il servait à entreposer des missiles nucléaires. Des ogives
installées 10m sous terre...et manipulées, sans protection ou presque, pendant
des années.

Comme beaucoup
de vétérans du Sahara ou de Mururoa, des militaires de la base sont
depuis tombés malades, victimes de cancers ou de leucémies foudroyante. 

Un point commun à toutes les victimes : la difficulté de prouver que leur maladie est
issue de leur passage par le plateau d'Albion. 

Faire reconnaitre
ce lien, un combat mené par Leny Paris, ancien béret noir dont le calvaire
commence à 28 ans. Cette force de la nature découvre que ses os sont plus fragiles que ceux
d'un homme de 90 ans...

Il a fallu dix ans
et trois expertises pour que l'armée reconnaisse sa maladie. Onze ans pour qu'il
récupère son dossier contenant les relevés dosimétriques pour savoir s'il a
été irradié.

Sur
les quelques 2.000 demandes d'indemnisations déposées par les victimes
d'essais nucléaires en france, seulement 7 dossiers ont abouti à des indemnités.

L'image du jour : le choix de Citizenside

Des visages souriant, de longues files d'attente (avec hommes et femmes séparés), c'est une période d'élections en Inde. Une centaine de circonscriptions sont en jeu lors de législatives partielles où près de...200 millions d'électeurs sont appelés aux urnes !

Vous êtes à nouveau en ligne