Cannes a le G20 triste, et après la Grèce il faut sauver Charlie

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La revue de presse avec Jean-Christophe Martin... Le sommet du G20 s'ouvre aujourd'hui à Cannes, et la crise grecque fait toujours la une des quotidiens...

JEUDI 3 NOVEMBRE 2011

La Grèce peut-elle sortir de l'euro ? La question est au centre des interrogations dans la presse, et c'est même la "Une" du Parisien et d'Aujourd'hui en France... Réponse dans le Parisien et dans le Figaro : on peut sortir de l'Union européenne mais pas de l'euro, rien n'est prévu dans les traités. Si la Grèce veut vraiment sortir de l'euro, elle devrait donc quitter l'Union. Sauf à jouer avec les textes, il appartiendrait alors au Conseil européen d'imaginer une procédure de sortie qui pour l'instant n'existe pas.

Et deuxième question dans la foulée d'un abandon de l'euro : quelles conséquences pour les Grecs ?

Le Figaro et le Parisien imaginent le pire : la valeur de la nouvelle drachme au moins divisée par deux par rapport à l'euro, la dette de l'Etat, déjà énorme, serait au moins doublée, comme celle des particuliers et des entreprises qui seraient étranglées. Un engrenage infernal : investissements bloqués, inflation galopante, nouvelle dévaluation et ainsi de suite...

Le Figaro évoque aussi le précédent argentin au début des années 2000 avec le risque d'un scénario similaire : défaut de paiement de la dette, dévaluation et inflation vertigineuses, blocage des comptes bancaires, et dans les rues des émeutes sanglantes... A côté de cette déflagration, les Grecs ne seraient même pas sûrs de profiter des effets dopants mais précaires d'une dévaluation sur la croissance et le tourisme, le seul point positif signalé par le Parisien.

Globalement, un cauchemar économique et social, sans parler d'un éventuel effet domino sur le reste de la zone euro, l'autre cauchemar qui plane sur le G20... Voilà pourquoi comme titrent les Echos le choc grec transforme le G20 en sommet de crise, et voilà pourquoi comme titre cette fois la Tribune la Grèce impose son scénario au Palais des Festivals où se tient le sommet à Cannes, drôle de festival pour Cannes qui a le G20 triste, le G20 triste, c'est la "Une" de Libération...

La presse manifeste aussi sa solidarité ce matin après l'attentat contre les locaux de Charlie Hebdo...

Pour Patrice Chabanet dans le Journal de la Haute-Marne, Charlie avait pris le parti de charrier la "charia molle", c'est la charia dure qui lui a répondu... Libération accueille donc depuis hier les journalistes sans-abris de Charlie privés de leur rédaction par un incendie criminel. Libération qui s'habille pour l'occasion d'un cahier spécial consacré à cette affaire et illustré par les dessinateurs de Charlie Hebdo. A la une : une caricature de Nicolas Sarkozy, "Après la Grèce, il faut sauver Charlie", décidément "quinquennat de merde" commente un président accablé...

Charlie Hebdo dans les flammes du fanatisme titre l'Humanité qui parle de cette débâcle de l'intelligence quand on brûle des mots et des dessins, défaite de la pensée dit Sud Ouest. Le Figaro constate que la réprobation est unanime après cet attentat, mais aussi qu'en s'attaquant à Charlie, les incendiaires lui ont en fait offert une tribune extraordinaire.

Aussi éloignés que soient les deux titres, la Croix exprime aussi sa solidarité avec Charlie Hebdo. La Croix qui demande le respect des croyances, mais qui souligne que le recours à la violence, d'où qu'elle vienne, contre la liberté de pensée et contre la presse finit aussi par un effet boomerang par frapper les croyants eux-mêmes.

Des éditorialistes comme Philippe Waucampt dans le Républicain lorrain font le lien avec ces militants chrétiens qui se mobilisent à Paris contre une pièce de théâtre qui ne leur plaît pas. Pour Gérard Noël dans Vosges Matin, qu'ils soient catholiques ou musulmans, ceux qui s'en prennent à la liberté appartiennent à la même mouvance, l'intégrisme.

Conclusion de Didier Louis dans le Courrier picard qui dénonce les diktats religieux d'où qu'ils viennent : la charia, faut pas charrier...

=====================================================

9H17 : L’hyper revue de presse

Avec , et

A la une de la presse : casse-tête grec pour sommet de crise et la solidarité après l'attentat qui a frappé Charlie Hebdo

Les invités de l'hyper revue de presse :

  • Luz, l'un des dessinateurs de Charlie Hebdo, dont la page Facebook est envahie de commentaires exaltés depuis la diffusion de la "Une" avec une caricature de Mahomet et depuis l'incendie criminel des locaux du journal.

  • Christiane Vulvert, l'ancienne directrice générale de France Soir, qui veut sauver le titre menacé de disparition dans les kiosques si le plan de l'actuel propriétaire est appliqué : il prévoit la survie du titre uniquement sur internet. Christiane Vulvert qui a déposé un plan de reprise hier auprès de l'administrateur judiciaire et qui espère sauver une partie des 89 emplois menacés par la migration de France Soir sur internet.


    L'actualité du Web

    Mais où est Charlie ? Dans Libération et sur Facebook...

Charlie est donc dans Libération ce matin, mais aussi sur le site de Libé… La caméra de Libé Labo a filmé la conférence de rédaction du quotidien lors de l'accueil de l'équipe de Charlie Hebdo.

kitd.html5loader("flash_kplayer_iLyROoaf2PCh");

Mais Charlie Hebdo est aussi sur Facebook

Petit rappel des faits : la page officielle de l'hebdomadaire est envahie depuis mardi soir par des commentaires indignés.
Cette page est devenue un lieu d'affrontement avec des paroles souvent extrêmes. Des musulmans en colère, mais aussi des propos racistes et islamophobes. Sans compter les trolls, ces commentateurs qui aiment mettre de l'huile sur le feu et faire de la provocation. On relève quand même quelques utilisateurs qui veulent calmer le débat et tentent de modérer comme ils peuvent les propos tenus sur cette page…

Pour en parler dans l'Hyper Revue de Presse, le dessinateur Luz est notre invité ce matin.

L'ordre et la morale

"L'ordre et la morale", le nouveau film de Mathieu Kassovitz censuré en Calédonie ? c'est la question que pose le site Rue89. Le film sort le 16 novembre en salle avec France Info, mais pourrait ne pas être visible à Nouméa.

L'ORDRE ET LA MORALE de Mathieu Kassovitz...par lordreetlamorale

Rappelez vous, le débat commence fin octobre, quand Mathieu Kassovitz apprend que son film ne sera pas visible à Nouméa.

Matthieu Kassovitz : la polémique du film...par sargavaen

Rue89 fait le point sur la situation en Nouvelle Calédonie où la sortie de ce film semble poser des problèmes aux différentes forces politiques en présence. Des problèmes qu'avait déjà du affronter Mathieu Kassovitz, il lui a fallu une dizaine d'années pour mener à bien son projet.

Une réunion de conciliation devait avoir lieu entre la production de "L'ordre et la morale" et l'exploitant du cinéma de Nouméa, sous l'égide du haut commissaire représentant de l'Etat en Nouvelle Calédonie.

Si les discussions n'aboutissaient pas, le film pourrait être projeté dans 2 cinémas municipaux, à plus de deux heures de route de Nouméa précise Rue89.

=====================================================

10H12 : En direct avec la Croix

Avec Dominique Quinio, la directrice de la Croix. La presse est unanime ce matin à exprimer sa solidarité avec la rédaction de Charlie Hebdo après l'attentat contre les locaux de l'hebdo satirique... La Croix et Charlie, deux mondes qu'a priori tout oppose, et pourtant la Croix elle aussi manifeste la même solidarité au nom de la défense de la liberté et du pluralisme de la presse.

Vous êtes à nouveau en ligne