Quand Quick s'emparait des restaurants Burger King...

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Dans la guerre des burgers, le rachat de Quick par Burger King nous rappelle qu'il y a quelques années le rapport de force était inversé.

Retour au tout début des années 1980. Si les Parisiens ont pu découvrir les burgers à l’américaine depuis le début des années 1960 avec le restaurant Wimpy de Jacques Borel (le roi français de la nourriture industrielle) puis en 1972  avec l'installation de McDonald's, la province échappe plus longtemps au raz-de-marée de ketchup qui envahit la capitale.

Strasbourg est la première ville de province à accueillir un McDonald’s, en 1979, avant que ne débarquent dans les grandes villes françaises le belge Quick et l’américain Burger King.

La Provence découvre les burgers à ce moment là, le premier restaurant Quick ouvert en France s’installe sur le Cour Mirabeau à Aix en Provence.

"Fast food: traduction littérale rapide nourriture en français. On pourrait dire manger sur le pouce mais la mode vient d’outre Atlantique après avoir pris son essor à Paris, elle a descendu le Rhône pour prendre pied sur le Cour Mirabeau sur la Cambière. Fast food petite bouffe en technicolor."
-"Ça vous plait ce que vous mangez ?"
-"Pas tellement non"
-"Et pourquoi venez-vous là ?"
-"Parce qu’aujourd’hui je ne savais pas quoi manger, c’est rigolo."

Alors que l’on s’interroge beaucoup à l’époque pour savoir s’il s’agit d’un effet de mode ou d’une révolution culinaire, les Français eux se ruent dans les fast-foods qui trouvent rapidement en France, dans le pays de la gastronomie, une deuxième patrie après les Etats-Unis.

Dans les années 1990, dans un marché ultra dominé par McDonalds, la concurrence est rude entre Quick et Burger King, devenu entre-temps anglais. Et au grand dam de ses afficionados, en 1997, une décision radicale est prise…

"Au pays du jambon beurre, il n’y a pas la place pour trois marchands de burgers et aujourd’hui, Burger King a annoncé qu’il allait fermer ses 39 restaurants à la fin de l’année
Bernard Boutboul, c’est un homme de marketing spécialisé dans la restauration, explique pourquoi:
Mc Donald's et Quick, les deux grands du fast food hamburger ont aujourd’hui introduit depuis maintenant quelques mois voire quelques années, des produits à tendance française. On s’aperçoit qu’à contrario Burger King est resté beaucoup plus sur une approche hamburger très américanisée..."

A cette occasion, Quick rachète une partie des restaurants Burger King. Ce qui comme les frites, ne manque pas de sel, quand on sait qu’aujourd’hui, c’est au tour de Burger King, et ses burgers très américains, de racheter la plupart des restaurants Quick.

Une nouvelle preuve de l’américanisation de la France ?

Vous êtes à nouveau en ligne