"Qu'allez-vous faire de cette fortune, Monsieur Bonhoure ?"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le 7 novembre 1933, a lieu le premier tirage de la loterie nationale en France. Et comme rien ne change vraiment, la première question que l'on pose au vainqueur n'a rien d’étonnant.

Retour  le 7 novembre 1933. Trois mois et demi après le décret créant la loterie nationale, au Trocadéro à Paris, 5000 personnes assistent au premier tirage. Les billets de loterie avaient été vendus en deux jours, rendant vaines les critiques du clergé ému devant de telles sommes. Les apparences étaient cependant sauves : il s’agissait de venir en aide aux invalides de guerre, aux anciens combattants et aux victimes de calamités agricoles.

Le vainqueur est un coiffeur de Tarascon, Paul Bonhoure qui empoche la somme exceptionnelle pour l’époque de 5 millions de francs. Et comme quoi, rien ne change vraiment, les journalistes lui tendent immédiatement le micro : mais qu’allez-vous faire de cette fortune ? Et Paul Bonhoure de répondre timidement :

En 1961, au moment de sa mort, le journal revient sur la vie de cet homme resté célèbre et modeste à en croire ceux qui sont interrogés ici à Tarascon. Et finalement, Paul Bonhoure n’aura pas conservé son salon de coiffure.

Harcelé toute le reste de sa vie par les importuns, Paul Bonhoure regrettera longtemps d’avoir été ainsi "starisé" par les médias des années 1930. Une leçon que sauront retenir ses successeurs, nettement plus discrets.

Vous êtes à nouveau en ligne