La langue française, ce trésor "dans les décombres de la décolonisation" (Senghor)

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Ce matin, nous recevions Dany Laferrière, grand écrivain francophone. L'occasion de le faire réagir aux propos de Léopold Sédar Senghor.

  1. Léopold Sédar Senghor est alors président du Sénégal. L'écrivain, amoureux de la langue française tient des propos d'une extraordinaire actualité dans un contexte identitaire troublé:

La francophonie ne s'oppose pas à la négritude ou à l'arbisme. Nous venons d'organiser le premier festival mondial des Arts Nègres. Je pense justement parce que nous sommes enracinés dans la négritude, et très profondément, nous avons besoin de la langue et de la civilisation françaises comme apport complémentaire, comme pollen... Comme le disait le général de Gaulle il y a 20 ans, l'avenir est au métissage, et d'abord au métissage culturel.

Plus tard, devenu académicien, Senghor dira : "Dans les décombres de la colonisation, nous avons trouvé un outil merveilleux, la langue française" .

Des propos qui ont ému Dany Laferrière.

Vous êtes à nouveau en ligne