Johnny en 1962: "Un artiste doit toujours courir devant le public"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'incroyable longévité de Johnny Hallyday surprend quand on replonge dans les archives du début de sa carrière...

Retour le 24 février 1961, se tient au Palais des Sports à Paris le premier festival international de Rock, considéré tout simplement comme l’arrivée du Rock en France….

Des milliers de moins de 20 ans, venus de Belleville comme de la Muette ont rempli le Palais des Sports à l'occasion du festival du Rock and Roll pour vibrer à l'unisson de chanteurs, tel Johnny Hallyday, qui n'ont pas 20 ans, eux non plus

Johnny Hallyday n’a même pas encore 18 ans et a déjà vendu 1 millions de disques en seulement un an de carrière!

Au début de l’année suivante, énorme vedette, "idole" pour reprendre l’expression de l’époque, le jeune chanteur a enregistré un album en anglais à  Nashville, ce qui témoigne de la volonté de faire de Johnny une star internationale.

Bref, au printemps 1962, tout va bien pour Johnny, mais déjà émerge une question qu’on ne cessera de lui poser pendant des décennies:

-Avez-vous déjà songé au côté éphémère de ce métier?
-Je crois que souvent ça vient de la faute des artistes. Un artiste doit toujours courir devant le public. Et y'en a beaucoup qui se laissent pousser par la vague, et à un moment donné la vague dépasse le bateau et pousse quelqu'un en avant...

Bien sûr, la carrière de Johnny connaîtra des coups d’arrêt, au milieu des années 1960, ou plus encore à la fin des années 1970 et au début des années 1980, quand la vague disco a bien failli l’emporter...mais Johnny a su rebondir et se réinventer sans cesse.

Au début des années 1960, on n’imaginait pas que le public continuerait de suivre leur idole une fois sorti de la puberté:

Rassurons-nous, dans quelques années, ces frénétiques seront notaires, épiciers et percepteurs, et excellents pères de famille

Et pourtant, bons pères de familles, et même ancien premier ministre, ils continuent d’écouter Johnny…