Histoires d'info. La première compagnie aérienne low cost, c'était il y a plus de 40 ans

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Alors que Ryanair est aujourd'hui en pleine zone de turbulence, Thomas Snégaroff revient sur l'histoire du low cost dans l'aviation.

Ryanair est en grève, et c’est tout le modèle de la compagnie aérienne low cost irlandaise qui est ébranlé. Il faut dire que Ryanair est le géant européen du secteur. Le low cost dans le transport aérien c’est déjà, et étonnamment, de l’histoire ancienne. 

La première compagnie low cost du monde date du début des années 1970. Une compagnie britannique, Laker Airways, du nom de son fondateur Freddie Laker, qui se lance dans le low cost en 1974 sur les vols transatlantiques. Compagnie low cost, mais qui a tout de même les moyens de faire de la publicité à la télévision.

Une première expérience condamnée par le choc pétrolier

Alors comment faisait la compagnie pour proposer des tarifs deux fois moins cher qu'une compagnie classique ? Justement en inventant les principes du low cost, c’est-à-dire réduire au maximum les coûts et avoir un taux de remplissage très élevé des avions.

Comment réduit-il les coûts ce sympathique Freddie Laker ? On ne peut pas réserver les billets, on ne peut les acheter que le jour même, on supprime tous les services gratuits à bord, qui deviennent payants. Alors, ça va marcher fort au début, mais le choc pétrolier multiplie par 3 ou 4 le prix du kérosène et condamne cette première expérience du low cost, qui était de toute façon difficile à mener sur des long-courriers. D’ailleurs les compagnies comme Ryanair ou EasyJet vont se spécialiser sur le court et le moyen-courrier sur lesquels elles peuvent obtenir des prix très bas.

Dérégulation du transport aérien

C’est sur les vols intérieurs que le low cost va véritablement prendre son envol, avec d’abord avec Southwest Airlines dans le sud des États-Unis qui ouvre la voie. Une voie dans laquelle vont s’engouffrer de nombreuses compagnies américaines qui profitent des dérégulations du transport aérien à partir de 1978. Et qui vont faire très mal aux grandes compagnies, à l’image de la Panam qui fait faillite au début des années 1990. Le prix des billets est désormais libre. Il faudra attendre quelques années pour que la législation européenne suive. En mai 1997, les Français découvrent le low cost avec Ryanair qui s’installe à Beauvais, où les taxes sont cinq fois inférieures à Paris, avec des vols à direction de Dublin.

Deux décennies plus tard, l’heure n’est plus à la fête chez Ryanair, qui a perdu sa place de numéro un en raison des grèves à répétition. Avec Ryanair c’est le modèle le plus agressif du low cost qui est en crise, nous rappelant que la dégradation des conditions d’emploi et de travail n’est jamais une fatalité.

Vous êtes à nouveau en ligne