Histoires d'info. L'homéopathie, une médecine alternative toujours sujette à débat

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Reconnue en 1965, l'homéopathie fait toutefois l'objet de nombreux débats, encore aujourd'hui, à tel point que l'Ordre des médecins a dû s'exprimer sur celle-ci le mois dernier.

Cette année a encore vu les attaques se multiplier contre l’homéopathie. Et pour la première fois, le Conseil nationale de l’Ordre des médecins, très prudent sur ce sujet, a pris position en juin en désapprouvant cette pratique sans aller cependant jusqu’à la condamner. L’Ordre des médecins a été clair :"Il est interdit de présenter comme salutaires et sans danger des prises en charge ou des thérapeutiques non éprouvées." 

Depuis la fin du XVIIIème siècle, l’homéopathie fait débat. Un débat qui surgit dans les médias français en 1946, dans une émission au titre déjà éloquent : Débat sur les relations entre la médecine officielle et les charlatans. Et la question de l’homéopathie s’invite dans le débat. Le docteur Jeanne Lévy, professeur à la Faculté de Médecine donne son avis… : "Pour cette médecine comme pour toutes les autres, il faut demander qu'une preuve scientifique des résultats soit donnée. Et quand je dis preuve scientifique, je veux dire une preuve objective et non pas une preuve subjective. C'est donc sur des expériences purement objectives que nous pourrons juger dans l'avenir de la valeur d'une telle méthode qui, à mon avis personnel, n'a pas encore fournie de preuve scientifique indéniable."

L'homéopathie partiellement remboursée depuis 1965

Force est de constater que plus de sept décennies plus tard, rien n'a changé ! Sauf qu’entre temps, l’homéopathie a été intégrée à la pharmacopée française. C’était en 1965, et à ce titre, elle est, depuis cette date, partiellement remboursée par la Sécurité Sociale. Et pourtant, selon les détracteurs de l’homéopathie, cette pratique plus que bicentenaire, n’a toujours pas fait preuve de son efficacité thérapeutique. L’effet placebo ne suffisant pas à en faire un médicament, qui plus est remboursé par la sécurité sociale. Le débat de 1946 est encore toujours d’actualité. Mais si 130 millions de boites de granules ont été remboursées, cela ne représente que 0,3% du total du montant des médicaments remboursés par la sécurité sociale. Alors même si dans l’homéopathie, le principe actif est noyé dans des quantités très importantes d’eau, ce n’est pas la mer à boire !  

Vous êtes à nouveau en ligne