--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Histoires d'info. 1958, 2018 : l'histoire se répète pour l'équipe d'Italie de football

L’Italie ne jouera pas la Coupe du monde de football en Russie en 2018. Tremblement de terre sur les terres du calcio. Le match retour contre la Suède s'est soldé par un nul 0 partout, lundi 13 novembre. Il fait suite à une défaite au match aller, en Suède. L’Italie vit un scénario qui ne s’était pas reproduit depuis 1958, soit il y a 60 ans ! Cette catastrophe n'arrive pas seule puisque cette non-qualification signe aussi la fin de la carrière internationale du mythique gardien de but Gianluigi Buffon, qui racroche à 39 ans.

Scénario similaire et engouement du public

En 1958, le scénario était similaire. C’était un match qui ressemblait à celui de lundi soir. La rencontre était décisive pour la qualification pour la Coupe du monde de football qui devait se tenir en 1958, en Suède. "À la veille du match qui opposera en un duel décisif l'Irlande du Nord à l'Italie, il est un exploit impossible à réaliser. C'est celui qui consiste à trouver dans la ville une chambre d'hôtel. La qualification à la phase finale de la Coupe du monde, enjeu de ce duel, explique cet engouement du public", raconte à l'époque le journaliste Roland Becmeur, envoyé spécial à Belfast.

Le 15 janvier, face à la Squadra Azzura, c’est l’équipe d’Irlande du Nord qui se présente. À Belfast, un match nul suffit à l’Italie. Pour l’anecdote, un mois plus tôt, l’Italie était déjà à Belfast pour rencontrer l’Irlande du Nord mais l’arbitre hongrois avait été retenu à l’aéroport de Londres en raison d’un épais brouillard. Les deux équipes avaient alors décidé de jouer quand même le match en amical. Un match qui s’était fini dans la confusion la plus totale. Les joueurs italiens avaient été littéralement attaqués par de très nombreux spectacteurs qui avaient envahi la pelouse. Le résultat 2-2 aurait qualifié l’Italie pour la Coupe du monde. Mais un mois plus tard, lors de la rencontre officielle, tout se passe mal pour la Nazionale .

Des points communs entre ces deux éliminations

Il y a un parallèle frappant entre 1958 et 2018. Dans les deux cas, cette élimination n’est pas une énorme surprise puisque, lors des deux Coupes du monde précédentes, l’équipe s’était fait éliminer dès le premier tour de la compétition. En 1958, les triomphes de 1934 et de 1938 sont loin, comme celui de 2006 aujourd’hui. On espère pour l’Italie que le parallèle s’arrêtera là, puisqu’après 1958, l’Italie sera certes qualifiée pour les coupes du monde suivantes, mais sera éliminée au premier tour de la compétition en 1962 au Chili et en 1966 en Angleterre.

On mesure bien la place gigantesque, démesurée peut-être, qu’a pris le football dans l’actualité. En 1958, la presse italienne accueille cette non-qualification comme une information et non comme un drame. Dans les archives de l’INA, nous n’avons rien trouvé. Preuve du chemin parcouru, un commentateur français du match de qualification décisif de l'Italie contre Israël en 1962, expliquait avant la rencontre, certes télévisée mais pas avec un enthousiasme fou :

Nous allons essayer d'innover une nouvelle méthode de commentaires dans un match de football comme, après tout, la France et les supporters français ne sont pas tellement interessés par le résultat de ce match. Il n'y a pas beaucoup de passion pour nous Français.

Le commentateur français d'Italie-Israël en 1962

La méthode retenue est donc radicale. "Nous allons vous laisser regarder assez longuement les images en nous contentant seulement de préciser le nom des joueurs qui toucheront la balle."

plus