CNN quitte la Russie, comme un air de guerre froide

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

CNN sommé de quitter la Russie en raison d'une nouvelle réglementation concernant les médias étranger, et comme un air de guerre froide qui souffle sur les relations internationales. Et l'on repense au rôle de Radio Free Europe et Radio Liberty du temps de la vraie guerre froide.

Des radios pour gagner la guerre froide...

Le 4 juillet 1950, une nouvelle radio commence à émettre. Son siège est à Munich, son public potentiel est à Prague. Et ce n'est pas une radio européenne.

Cette radio, c'est Radio Free Europe, bientôt rejointe par Radio Liberty trois ans plus tard. C'est une radio pas comme les autres, lancée, et ce n'est pas un hasard le jour de la Fête nationale américaine.

Car Radio Free Europe est une radio de guerre froide créée pour diffuser les valeurs occidentales dans le camp d'en face.

Et jusqu'en 1994, elle est financée par des fonds du Congrès via la CIA.

En 1974, la diffusion arrive jusqu'à Moscou et à l'antenne, on fait des lectures d'un livre totalement interdit de l'autre côté du Mur, sorti en novembre 1973, l'Archipel des Goulags d'Alexandre Soljenitsyne, le dissident soviétique.

Et ce n'est pas tout à fait au goût de Moscou pour qui écouter Radio Free Europe devient le pire des crimes. La sentence des Soviétiques pris l'oreille collée au poste ? Un aller simple en Sibérie, pour vérifier les dires de Soljenitsyne.

...et qui survivent à la guerre froide

Le rôle de ces radios de propagande dans l'effondrement du communisme est difficile à évaluer. Mais il est clair qu'avec des millions d'auditeurs pendant plus de 40 ans, ces radios étaient en mesure d'affaiblir les régimes communistes, surtout à partir des années 80, lorsqu'à la demande de Reagan, leur discours se fait clairement anti-communiste.

Etonnamment, Radio Free Europe ne disparaît pas avec la chute du Mur. Et dans un climat de résurgence de guerre froide, cette radio est encore un enjeu.

En janvier 2014, après avoir couvert la révolution ukrainienne, un journaliste américain de Radio Free Europe se fait expulser de Russie.

Et hier, CNN a cessé d'émettre en Russie, chassé par une nouvelle règlemntation, mais que beaucoup voit comme la volonté d'éviter la propagande occidentale dans le pays.

Une preuve supplémentaire qu'entre les États-Unis et la Russie souffle comme un vent de Guerre Froide