La puberté n'est pas l'adolescence

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La violence des adolescents est une convergence de causes biologique, affective et psychoculturelle, selon le neuropsychiatre, Boris Cyrulnik.  

Il y a des cultures où l'adolescence n'existe pas. La
puberté, elle, a un déterminisme hormonal qui modifie le corps d'une fille ou
d'un garçon et les rend aptes à la reproduction. Mais l'adolescence est un
phénomène psycho-social qui n'apparaît que si les structures techniques et
culturelles créent les conditions favorables.

Dans un contexte naturel
difficile, la survie est prioritaire. Une fille est mariée et mise enceinte dès que
son ventre le permet et un garçon est envoyé aux champs ou à l'atelier dès que
ses bras l'en rendent capable.
Dans un tel contexte, l'adolescence n'a pas le temps de naître.

Ainsi par exemple nous dit Boris Cyrulnik,
neuropsychiatre et éthologue, "j'ai rencontré au Brésil, dans les
quartiers pauvres, des grand-mères de 24 ans !
".

 

Vous êtes à nouveau en ligne