Le chant des femmes pour l' égalité

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les "chorâleuses" chantent pour les droits des femmes ! Ces militantes ont choisi le chant pour raconter leurs combats autour de l' IVG, les violences, la lutte contre l' homophobie.

Une fois par semaine elles se retrouvent dans la maison "Olympe de Gouges" à Toulouse pour une répétition. Ici personne ne se prend au sérieux, on rit, on dialogue, on se dispute parfois, pour faire entendre sa voix. Sous la houlette de Sylvie Abillard, maître de choeur,Les chorâleuses ** entonnent les chansons d'un vaste répertoire. Leur joie de vivre et leur enthousiasme sont mis au service des femmes qui ont entamé le combat : Olympe de Gouges, Louise Michel, et plus près de nous les pionnières du MLF, Simone de Beauvoir ou Gisèle Halimi.  

               Les femmes doivent être sur leurs gardes

Irène sourire aux lèvres est l'une des premières à s'être lancée dans le militantisme en chanson : "je suis historienne et je veux transmettre aux jeunes générations les combats menés depuis plus d'un siècle. Il faut se souvenir que rien n'est jamais acquis ". Les regards sont tournés vers l'Espagne où le gouvernement s'apprête à voter l'interdiction de l'interruption volontaire de grossesse. Un recul qui mobilise les Chorâleuses , dans la rue, dans les manifs elles chantent leur soutien aux femmes espagnoles.

         La voix de la colère de l'indignation et de l'humour

Sur un air d'Arletty, une musique de Serge Gainsbourg, elles écrivent des textes pour rappeler que les femmes sont encore victimes de violences, d'inégalités salariales, de discriminations en tout genre. Pour Carole : "la transmission de la mémoire des luttes féminines est une priorité. Des femmes ont combattu bien avant nous, et il faut que les jeunes en aient conscience et restent vigilantes ". Dans la chorale, toutes les générations sont représentées. Les plus anciennes rappellent les grands épisodes de la lutte comme le "manifeste des 343" rédigé par Simone de Beauvoir pour réclamer la dépénalisation et la légalisation de l'IVG. Les chorâleuses chantent là où on les appelle, dans les manifestations, sur les marchés. Partout en France elles donnent de leur voix pour la cause des femmes.

Vous êtes à nouveau en ligne