La grande musique pour un peu plus d'égalité

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Aller dans les écoles des quartiers sensibles,les hôpitaux ou les prisons faire découvrir la musique classique, c'est l'ambition du Paris Mozart Orchestra créé en 2011 par une femme chef d'orchestre, Claire Gibault, déterminée à ouvrir la musique à plus de mixité sociale et de partage.

Une femme chef d'orchestre c'est  rare, mais quand elle décide de créer sa propore formation pour ouvrir la musique à des populations défavorisées ça devient exceptionnel. Depuis 2011, Claire Gibault dirige le Paris Mozart Orchestra composé de musiciens de talents,  venus de grandes formations pour partager leur passion avec des publics inhabituels.

        La musique classique pour plus d'égalité

L'orchestre se produit dans des lieux  où l' on a  rarement l' occasion d' écouter une formation classique. Après la prison de Fresnes, c' est au lycée professionnel Suger de Saint-Denis au milieu des cités, que l'orchestre a présenté une oeuvre originale Soudain dans la forêt profonde écrite par Amos Oz sur une musique de Fabio Vacchi.

Depuis plusieurs mois les élèves de 1ere et terminale ont étudié le texte,  réalisé des notes de lecture avant de découvrir l' oeuvre mise en musique.Une occasion unique de dialoguer avec les musiciens qui racontent leur parcours, présentent leurs instruments et se prêtent au jeu des questions avec les élèves curieux et souvent surpris.Un émerveillement pour Kalidja 17 ans : "j'ai découvert des
instruments que je n'avais jamais vus et la musique classique que je ne
connais pas m' a beaucoup impressionnée, c'est tellement différent de ce
que j'écoute d' habitude. Je suis fière que cet orchestre soit venu dans
mon lycée"
.

Le comédien Christophe Malavoy, récitant de la pièce, a déjeuné à la cantine du lycée avec les musiciens et souligne sa satisfaction de se produire devant  un public jeune, métissé, et avide de découvertes.

Un engagement réussi pour ouvrir la musique classique à plus de mixité sociale.