Arnaud Miralles dans Génération Jedi : "On se costume pour la bonne cause"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Chaque semaine dans “Génération Jedi : le making-of”, nous vous dévoilons l’histoire d’une photo prise pour les besoins de la série. Cette semaine, c’est celle d'Arnaud Miralles, président de la 501st Legion France.

Arnaud Miralles, le président de la 501st Legion France, est revêtu de l'un de ses nombreux costumes de méchant de Star Wars. A Migennes, dans l'Yonne, lors d'une petite convention Star Wars, il raconte avec fierté le rôle de la 501st Legion. Une association mondiale de fans de la Guerre des étoiles qui se costument pour la bonne cause.

NOTRE ENQUETE INEDITE ►►► Génération Jedi - Les héritiers de la Force

"Nous sommes des fondus de la Guerre des étoiles , raconte-t-il, et nous faisons plein d'évènements pour la promotion de Star Wars ". Ces évènements permettent à la 501St de récolter de l'argent qui est ensuite redistribué à des associations venant en aide aux enfants malades.

"C'est une volonté de son créateur, Albin Johnson, un Américain ", détaille Arnaud Miralles. Albin Johnson a monté ce club en 1997, pour le plaisir. Ce n'est que quelques années après qu'il s'est transformé en organisation caritative. Il compte aujourd'hui environ 10.000 membres dans le monde entier. Une action qui permet à cette 501st Legion d'être reconnue et soutenue notamment par le créateur de la saga, George Lucas.

Dans son costume impérial, Arnaud Miralles s'amuse dans le petit bosquet. "On ne se prend pas au sérieux, on aime bien rigoler entre nous ", raconte-t-il. L'un de ses sbires prend la pose derrière dans le terrain boueux. "Vous me nettoierez vos bottes ensuite ", lance – hilare – Arnaud Miralles avant de reprendre son air sérieux enchaînant les poses devant notre objectif.

Star Wars a changé la musique

La semaine prochaine, l'épisode X de Génération Jedi s'intéressera à la manière dont Star Wars a bouleversé la manière d'aborder le son et la musique au cinéma. Il sera disponible dès le 30 octobre sur http://jedi.franceinfo.fr.

 

Vous êtes à nouveau en ligne