Génération 2022

Salma, 19 ans : "À part quelques personnes qui distribuent des tracts, on oublie que l'élection présidentielle est proche"

Corentin, 30 ans : "L'élection ? Je ne sais même pas quand c'est... Ça me dépasse"

Lucas, 18 ans, militant au PCF : "On veut un avenir heureux"

Wilson, 24 ans, militant au RN : "Les attentats de Charlie Hebdo ont été un élément déclencheur pour moi"

Jeanne, 25 ans : "Je m'engage parce que cette société est révoltante et étouffante"

Pierre, 24 ans : "Jean Lassalle défend les oubliés que sont les personnes de nos villages"

Linh, 18 ans : "Je trouve que 18 ans, c'est un peu jeune pour savoir qui élire"

Léo, 23 ans : "La chasse est entrée dans le monde politique et j'ai un peu de mal avec ça"

Hortense, 24 ans : "À aucun moment, je ne me suis dit que je n'irai pas voter"

Grégory, 21 ans : l'intérêt pour la politique, "je pense que ça viendra au fil du temps"

Bastien, 22 ans, hésite à voter pour Emmanuel Macron ou Eric Zemmour

Aïcha, Malik, Slimane et Zaïnoudine : "Si on ne vote pas pour un bon président, c'est nous qui allons ramasser !"

Steven, 23 ans : "Je n'ai pas d'identité politique"

Thomas 22 ans : "On peut encore avoir une belle société qui se construit par les urnes"

Denis, 26 ans : "Le vote, ça veut dire quelque chose"

Imrane, 20 ans : "Je vais choisir le prochain président, j'ai un peu la pression"

Maria, 20 ans : "Ce qu'il se passe en Ukraine rappelle aux jeunes à quel point on tient la démocratie pour acquise"

Matteo, 17 ans : "J'espère qu'en voyant mes vidéos des jeunes iront voter"

Bintou, 30 ans : "Je vote, même si je suis totalement désillusionnée par la politique"

Vous êtes à nouveau en ligne