Où fait-il bon de vieillir ?

Une ville-amie des aînés est un environnement urbain participatif et accessible à tous et qui favorise un vieillissement actif.

Les villes Amies des Aînés : l'idée de cette démarche est d'engager les élus et techniciens dans une approche à la fois positive et participative du vieillissement mais également leur démontrer l'importance d'une approche globale :le vieillissement concerne l'ensemble des élus et services :

habitattransportsurbanisme L'idée est de partager avec l'ensemble des villes du monde inscrites dans la démarche (New York, Portland, Melbourne, Genève....) qui sont confrontées à des enjeux similaires mais qui mettent en place des actions différentes pour assurer une bonne qualité de vie aux ainés.

Depuis 2012,  Michèle Delaunay et le Réseau Francophone des Villes Amies des Ainés travaillent à faire en sorte que des villes françaises entrent dans la démarche. C'est le cas de Lyon, Dijon, Strasbourg mais aussi le grand Toulouse.... Ainsi que deux villes dans les DOM (Martinique et Réunion).

Le mouvement est engagé et la future loi Autonomie pourrait donner une reconnaissance aux villes qui s'engagent dans la démarche.

Une première réunion des villes francophones a été organisée le 1er juillet dernier à Dijon.

Le programme des villes amies des aînés est une initiative mondiale visant à aider les villes à se préparer aux deux nouvelles tendances en matière de démographie mondiale :

Le vieillissement rapide de la population et l'accroissement de l'urbanisation.

Le programme cible les facteurs environnementaux, sociaux et économiques qui influent sur la santé et le bien-être des adultes les plus âgés.

 

Actuellement, et sur tout le département du Nord (59), les habitants peuvent intervenir sur jeparticipe.lenord.fr sur le thème du "Bien Vieillir".

Vous êtes à nouveau en ligne