L'été, la période de toutes les solitudes

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La Fondation de France vient de sortir son rapport sur les solitudes: un Français sur huit est seul, et une personne âgée sur quatre est isolée. Vous êtes pourtant environ 82% à participer à une activité de solidarité intergénérationnelle, et notamment dans un bénévolat direct de proximité. C'est rassurant mais pas suffisant pour ceux qui sont les oubliés permanents des vacances d'été.

 Initié en 2010, le baromètre Les Solitudes en France a pour objectif d’évaluer la situation des Français en regard de l’isolement relationnel.

Il prend comme point d’entrée la fréquence des relations sociales au sein des cinq réseaux suivants : réseau familial, professionnel, amical, affinitaire et de voisinage.

L’enquête 2014 est la quatrième vague de ce baromètre. Elle a été conduite par téléphone auprès de 4.007 Français âgés de 18 ans et plus, entre le 8 janvier et le 4 février, selon la méthode des quotas. L’échantillon est représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, en terme de : sexe, âge, CSP, taille de commune et régions UDA.

Afin de permettre les comparaisons avec les vagues précédentes, la méthodologie déployée en vague 4 est strictement identique à celle des vagues 2010, 2012 et 2013.

L’échantillon a été stratifié en 12 secteurs géographiques, parmi lesquelles certains ont été surreprésentés ou sous-représentés durant l’enquête, puis redressés (pondération a posteriori) selon les quatre variables de quotas (âge, sexe, CSP et type de commune) et le poids démographique réel de chaque zone, afin de retrouver la structure exacte de la population française.

La vague 2014 se penche de manière plus spécifique sur la force intégratrice des différents réseaux ainsi que sur leur capacité à offrir aux individus des filets de sécurité en cas de difficultés ou de coups durs

Sont considérées comme étant en situation d’isolement relationnel les personnes qui n’ont pas ou peu de relations1 sociales au sein des cinq réseaux sociaux suivants : réseau familial, professionnel, amical, affinitaire et territorial.

Le calcul de la part de la population en situation d’isolement relationnel ne prend pas en compte les relations au sein du ménage (relations entre conjoints et relations avec les enfants vivant au domicile), ni les relations informelles (commerçants, enseignants, aides à domicile…).

D’autres arbitrages sont naturellement possibles. Si l’on prenait le parti d’exclure du raisonnement les foyers bi-adultes, d’une part, et les foyers ayant des enfants au domicile d’autre part, la part de la population en situation d’isolement relationnel serait de 5 % de la population française âgée de 18 ans et plus.

Le pourcentage de personnes âgées en situation d’isolement relationnel est en augmentation constante depuis 2010. De toutes les générations, celle des 75 ans et plus est celle qui a été la plus impactée par la montée des solitudes en France. 27% des 75 ans et plus sont en situation d’isolement relationnel contre 24% en 2013 et 16% en 20102.

La population des personnes en situation d’isolement relationnel est désormais composée à plus d’un quart (26%) par des individus âgés de plus de 75 ans (contre 23% en 2013).

Cette augmentation a partie liée avec plusieurs phénomènes : augmentation de la part des personnes âgées en situation de handicap (+5 points comparativement à 2010), baisse relative des pratiques associatives, desserrement des relations familiales et ancrage territorial plus faible.

La progression de l’isolement des seniors ne doit pas masquer l’extension de l’isolement relationnel chez les 30-39 ans : 7% des 30-39 ans sont désormais en situation d’isolement contre 3% en 2010. La progression de l’isolement chez cette catégorie d’âge est liée à une plus grande difficulté des demandeurs d’emploi, des personnes séparées ou en mobilité géographique à s’insérer dans la vie sociale.

La solitude touche essentiellement les personnes âgées. Reportage de Rosalie Lafarge
--'--
--'--

Voisin-Age , c'est la communauté des petits frères des Pauvres qui met en relation des personnes âgées et leurs voisins en privilégiant la proximité, les affinités et la réciprocité des échanges. -

"Une visite pour la vie"

 

A l'approche des mois d'été, Retraite Plus, service gratuit d'orientation en maison de retraite lance le challenge : Rendre visite à une personne âgée isolée hébergée en maison de retraite ou en EHPAD.

Retraite Plus encourage le plus grand nombre à participer activement à l'opération « Une Visite pour la Vie »... Sans doute la plus grande B.A de l'été !

 

Rejoignez l'équipe de visiteurs-bénévoles de Retraite Plus

 

Retraite Plus, organisme gratuit d'orientation et d'accompagnement en maison de retraite, propose depuis de nombreuses années ses services aux particuliers et aux familles à la recherche d'une solution d'hébergement pour leur proche devenu dépendant, partout en France.

 Donnez quelques heures par semaine ou par mois, l'important c'est d'être là !

En effet, le temps passé auprès d'une personne âgée esseulée, fragilisée par la maladie d'Alzheimer ou autres, peut-être inestimable pour elle. Le lien social et affectif est perçu comme un véritable stimulateur de neurones.

Car la relation est un soin à part entière. Y compris pour les non-initiés, il suffit de se rendre disponible quelques heures par semaine ou par mois, d'ouvrir son cœur et ses oreilles pour changer agréablement le quotidien d'un pensionnaire en maison de retraite.

 

Pour participer à l'opération et intégrer l'équipe de visiteurs-bénévoles en maison de retraite, partout en France, contactez Retraite Plus au numéro suivant: 01 84 16 39 19 ou adressez votre demande par mail à: benevoles@retraiteplus.fr 

Vous êtes à nouveau en ligne