franceinfo seniors. Quand prendre sa retraite ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La génération 1956 atteint l'âge légal de départ à la retraite (62 ans) cette année. Cet âge ouvre un droit, pas une obligation.

Qui peut partir à la retraite en 2018 ?

- celles et ceux nés en 1956 ( à taux plein si vous avez 166 trimestres).

- S'il vous manque des trimestres, et que vous décidez quand même de partir, vous aurez une décode définitive (base et complémentaire), elle seront calculées avec un coefficient de minoration. Excepté dans le cas d'une inaptitude.

Le cumul emploi-retraite

Petit rappel : pour les retraités qui relèvent du régime général ou du régime des salariés agricoles et dont les pensions ont pris effet après 2003, il est possible de reprendre une activité professionnelle à condition de ne pas dépasser un plafond de revenu.

En outre, il est nécessaire d’attendre de quelques jours à six mois à compter de la liquidation de sa retraite avant de pouvoir reprendre une activité chez son dernier employeur. Certaines activités spécifiques ou de faible importance bénéficient toutefois d’un régime dérogatoire.

Le cumul emploi-retraite libre

Le cumul emploi-retraite libre est à privilégier. Il permet en effet de cumuler les revenus d’une activité professionnelle avec la perception d’une retraite, sans souci de plafond de revenus à ne pas dépasser.  Pour être dans ce cadre-là, il convient d’avoir liquidé la totalité de ses retraites, d’avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite (62 ans pour les générations nées à partir de 1955) et de remplir les conditions du taux plein : avoir validé l’ensemble des trimestres requis par rapport à sa génération  (166 pour les personnes nées en 1955), ou avoir atteint l’âge du taux plein automatique (67 ans pour les générations nées à partir de 1955). 

À noter

Pour la liquidation des droits, il y a une exception. Il n’est en effet plus exigé de liquider une pension dont l’âge d’ouverture du droit sans minoration (par exemple la tranche C de l’AGIRC) est supérieur à 62 ans.

Les avantages du cumul emploi-retraite

Le cumul emploi-retraite permet d’augmenter immédiatement les revenus de la personne en percevant la totalité de sa retraite et ses revenus d’activité professionnelle (dans la mesure où elle cumule librement sans plafond).  

Les  inconvénients du cumul emploi-retraite

Les cotisations dans le cadre d’un cumul emploi-retraite ne permettent plus de générer des droits supplémentaires à la retraite et aucune réduction du montant des cotisations n’est prévue. La personne paiera la totalité des cotisations afférentes à la perception des revenus, à fonds perdus.

  Les alternatives au cumul emploi-retraite

 Il existe des alternatives au cumul emploi-retraite pour ceux qui veulent à la fois travailler et bénéficier des droits à retraite :

-  continuer à travailler sans faire valoir ses droits à la retraite

-  la retraite progressive  

Pour vous aider dans vos démarches :

sapiendo

info-retraite

lassurance-retraite

Vous êtes à nouveau en ligne