franceinfo seniors. Odyssée sur la planète "old people"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Julia et Clément ont décidé de faire le tour du monde pour parler autrement de la vieillesse, en donnant la parole à ceux qui la vivent.

Julia et Clément, deux jeunes gens de 28 et 27 ans ont décidé de faire le tour du monde pour prendre le contre-pied du discours ambiant et parler autrement de la vieillesse, en donnant la parole à ceux qui la vivent, dans leur "Oldyssey".

Aujourd’hui, on a du mal à parler du vieillissement

On parle des vieux comme d'un "poids" économique, ou alors on n'en parle pas du tout. On a même des problèmes à dire le mot "vieux".

La transition démographique est un phénomène global qui touche toutes les sociétés, mais la vieillesse est aussi un sujet qui nous touche tous de manière personnelle.

Encore jeunes, on est amenés, à travers le vieillissement de nos proches, à avoir un avis sur la question de l’aide à domicile, les maisons de retraite, l’isolement géographique, et notre rôle dans tout ça.

Du coup, en faisant le tour du monde, Julia et Clément (28 et 27 ans) l’une est journaliste, l’autre travaille dans l’innovation, ont  voulu donner la parole à ceux qui vivent personnellement cette vieillesse.

Julia et Clément dans leur Oldyssey
Julia et Clément dans leur Oldyssey (Oldyssey)

Oldyssey va s'attacher à mettre en avant les initiatives qui rapprochent les générations partout dans le monde, dans des sociétés où le statut des aînés est différent et s'inspirer d'autres formes de solidarités.

Depuis le mois d'octobre, Oldyssey va rencontrer pendant un an des personnes âgées au Japon, en Chine, en Inde, au Brésil, en Colombie, aux États-Unis, au Canada, au Sénégal, en Afrique du Sud, et dans d'autres pays d'Europe.

Pourquoi s'intéresser aux anciens ?

Deux gamins un peu malicieux demandent à leurs grands-parents pourquoi ils sont vieux, chauves et tout ridés. Ces derniers qui ne se démontent pas remontent le temps et racontent leur vie, du berceau jusqu'à aujourd’hui. Tout y passe, non sans drôlerie.

Raides Morts de Babette Cole, éditions Seuil Jeunesse, est un livre pour les enfants à partir de 7 ans et pour les autres aussi, qui résume parfaitement bien pourquoi l'on doit se rapprocher de ces grandes personnes.

Le vocabulaire, source d'exclusion

Il faut changer les mots pour transformer le regard sur les aînés.

    3e âge, démence, grabataire, Alzheimer, à charge, inutile... Souvent, les mots que nous utilisons pour désigner la vieillesse sont approximatifs, réducteurs, voire inappropriés.

    Les mots sont le reflet de nos représentations sociales. Ils traduisent nos représentations culturelles et psychologiques

    Serge Guérin, sociologue

    Le guide des mots du bien vieillir