franceinfo seniors. Les mots du bien vieillir

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'institut du Bien Vieillir Korian change de peau et devient la Fondation Korian pour le bien-vieillir.

La Fondation Korian contribue à une meilleure connaissance des problématiques liées au vieillissement et à l’allongement de l’espérance de vie et favorise l’inclusion et le développement du lien entre les générations à l’échelle des territoires.

La Fondation Korian pour le Bien Vieillir va travailler sur 4 axes prioritaires

- l'inclusion par l'utilité sociale, reconnaître et valoriser l'utilité des seniors

- valoriser les capacités préservées des aînés en perte d'autonomie et le travail des soignants.

- valoriser et soutenir l'action des aidants professionnels et non professionnels.

- promotion de l'activité physique à tout âge.

Qu'est ce que l'inclusion ?

C’est le fait de permettre à toute personne, quelque soit son âge, sa situation de famille ou son état de santé, de jouer un rôle actif au sein de la société et d’être reconnue à ce titre.

Un prix et une étude

- Prix de la Fondation Korian pour le bien vieillir, qui sera officiellement lancé le 19 octobre 2017. D’une valeur de 15 000€, celui-ci est destiné à récompenser une action particulièrement originale en faveur du bien vieillir à l’initiative d’une association locale, d’un organisme solidaire ou d’une société coopérative.

- Les résultats d’une étude de la Fondation Korian, intitulée "Les Mots du Bien Vieillir", ayant mesuré l’impact de plus de 185 mots auprès du grand public et des professionnels de santé.

Choisir les “mots justes”pour mieux désigner et qualifier les personnes âgées et le vieillissement

"3e âge", "démence", "grabataire", "Alzheimer"…
Souvent, les mots que nous utilisons pour désigner la vieillesse sont approximatifs, réducteurs, voire inappropriés.

la Fondation Korian a lancé une étude pour identifier les champs sémantiques utilisés pour parler des personnes âgées et pour savoir quels termes il était préférable d’utiliser pour donner davantage de valeurs positives à la vieillesse, afin que les "mots" ne viennent s’ajouter aux "maux".

En synthèse, un guide pratique de la Fondation Korian précise les mots à bannir et ceux à privilégier pour parler positivement du grand âge, de la dépendance, de la maladie et des maisons de retraite.

Grâce à une méthode de mesure de perception, ces mots ont été évalués par un panel de Français avec l’objectif de définir "les mots de demain pour le dire". De cette étude, on retient que les mots utilisés se révèlent souvent techniques, parfois mal compris et pouvant heurter.

Les prochains rendez-vous de la Fondation

- Le 19 octobre 2017 à 17h30 au OnePoint : Jeunes et seniors : 2 générations connectées !

- Le 29 novembre 2017 à 18h00 au OnePoint : L’activité physique à tout âge

- Les matinales : "Vivre et accompagner la fin de chaque vie"

  • Le 26 septembre 2017 à Marseille
  • Le 19 décembre 2017 à Toulouse