2014, l'année de l'espoir pour la lutte contre Alzheimer

La prise en charge des personnes malades est plus que jamais centrée sur des thérapeutiques non médicamenteuses et aussi sur la prévention.

L' année 2014 est sous le signe de l'espoir. En effet, le nombre de malades présumés a diminué, mais il faut continuer la prévention et les dépistages précoces.

35% des personnes de + de 65 ans présentent des signes de fragilité qui peuvent entraîner une perte de l’autonomie.

 • déplacements difficiles ;

• perte de poids ;

• fatigue sans raison ;

• plainte de mémoire ;

• vitesse de marche ralentie.

 

 

Les patients sont reçus par un médecin gériatre et une infirmière.** Après la consultation, chaque personne reçoit un plan d’action personnalisé** conçu autour des thématiques suivantes : • évaluation mémoire ;

• prise en charge nutritionnelle ;

• prévention des chutes ;

• activités physiques adaptées ;

• conduite et séniorité ;

• rééducation basse vision.

 Ce plan d’action personnalisé a pour mission de mettre en œuvre des actions qui vont contribuer à retarder l’entrée dans la dépendance.

L’Hôpital de jour de réadaptation "Mémoire et fragilité", également rattaché au Centre Paris Sud, s’adresse aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou apparentées ainsi qu’à leurs aidants.Lieu de soins, d’évaluation, de prévention et de gestion de crise, c’est aussi un lieu de formation et d’éducation, de recherche dans le cadre des thérapies non médicamenteuses. Doté d’une équipe pluridisciplinaire expérimentée, il propose un programme personnalisé de soins aux personnes malades et leurs aidants, afin de préserver l’autonomie et la qualité de vie tout au long de l’évolution de la maladie. Il contribue en particulier à :

• consolider l’autonomie dans les activités de la vie quotidienne à domicile,

• préserver et valoriser les capacités préservées, à tous les stades de la maladie,

• apaiser les symptômes psychologiques et comportementaux,

• resocialiser et faciliter les démarches d’accompagnement et de soins,

• informer, conseiller et proposer des ateliers d’éducation aux aidants familiaux.

 

 

L’Hôpital de jour est un lieu de soins, d’évaluation, d’accompagnement, d’orientation et d’information. Les personnes y sont accueillies une à deux fois par semaine en respectant le rythme de chacun, ses désirs et sa dignité. Espaces de vie et interventions

Les personnes y bénéficient d’interventions non pharmacologiques, dans le cadre d’un projet de soins coordonné, réévalué et suivi, adaptées à leurs besoins et à leurs goûts :  • art-thérapie,

• musicothérapie active ou réceptive,

• groupe prévention des chutes et psychomotricité,

• ergothérapie et maintien de l’autonomie,

• groupe d’orthophonie individuel ou collectif,

• groupe d’écriture,

• entretiens individuels avec une psychologue,

• éducation des aidants familiaux,

• éducation à la nutrition de la personne âgée…

Nadine Cohen Zerbib directrice du Centre d'acceuil de jour "les rives"et Aude Dagoneau, psychomotricienne
--'--
--'--

Pour mieux comprendre la maladie d'Alzheimer et intervenir au mieux auprès de l'un de vos proches, vous pouvez consulter le site de la FONDATION HOSPITALIERE SAINTE MARIE CHU DE TOULOUSE / PÔLE GERONTOLOGIE

De plus, vous pouvez consulter le Guide de Retarite Plus :

Vivre avec la maladie d'Alzheimer dont le numéro gratuit est le 0805 69 66 31

(© Retraite Plus)
Vous êtes à nouveau en ligne