Un marché aux esclaves... en Italie

Un témoignage ce dimanche dans la revue XXI, celui du journaliste italien Angelo Mastrandrea. Il a découvert un véritable marché aux esclaves dans un petit village du sud de l'Italie.

Situation choquante
qu'il raconte dans "Les invisibles et les caporaux ". C'est le titre
de son article. Pour en parler, le rédacteur en chef de
XXI, Patrick de Saint Exupéry.

Ce marché de la main d'oeuvre immigrée,
n'est malheureusement pas une exception.

"Les invisibles et les caporaux ", à
la découverte de ces marchés aux esclaves modernes en Italie du Sud. C'est à
lire dans la revue XXI dont vous êtes le rédacteur en chef, Patrick de Saint
Exupéry. Le prochain numéro sort dans 10 jours dans les librairies. Et nous le
découvrirons ensemble le dimanche sur France Info.

Résumé 

Journaliste et vice-directeur du quotidien italien Il Manifesto, Angelo Mastrandrea a publié en Italie un recueil d'histoires d'émigrants italiens partis avec espoir et enthousiasme à destination de l'Amérique. Lorsqu'il se rend dans le village de Villa Literno, en Campanie italienne, il est saisi : comme dans les années 1950, la place principale est un " marché aux esclaves ".

Vous êtes à nouveau en ligne