YouTube Music officiellement sur les rails

La plateforme vidéo appartenant à Alphabet (Google) annonce le lancement d'un service de streaming musical, dans un marché déjà au bord de la saturation.

 Triste ironie du sort. Alors que la plateforme française Qobuz annonçait cette semaine son placement en redressement judiciaire, et tente du mieux qu'elle peut de sauver son beau projet, un mastodonte du web vient de débouler dans l'univers déjà hautement concurrentiel du streaming musical : YouTube, qui  aura donc bien son YouTube Music. Seuls les Etats-Unis peuvent pour l'instant tester cette plateforme qui se présente clairement comme un concurrent frontal pour Deezer, Apple Music, Tidal et le leader du marché, Spotify.

Gratuite, l'appli a la particularité de proposer à ses usagers de passer de l'audio à la vidéo, s'appuyant pour cela sur la force de frappe du YouTube classique, difficilement battable en la matière. Autre petite subtilité : les abonnés au service YouTube Red (lancé en octobre, qui propose un accès sans publicité à la plateforme vidéo moyennant un abonnement mensuel d'une dizaine de dollars) pourront continuer de bénéficier de l'absence de pub sur YouTube Music, et pourront également télécharger leur playlist pour l'écouter hors connexion. 

Adossé au monstre qu'est sa maison mère Alphabet (Google), YouTube Music a tout du favori pour ravir à Spotify sa place de leader d'un secteur plus que jamais au bord de la saturation. 

Dans France Info Numérique, nous avons également évoqué Facebook, avec d'une part ses messages éphémères testés en France, et d'autre part l'augmentation des contenus bloqués; une perturbante histoire de patate virale et deux retours musicaux enthousiasmants : ceux de Missy Elliott (ci-dessus) et du regretté Jeff Buckley (par ici).