WhatsApp est désormais intégralement chiffré

Le service de messagerie, qui appartient à Facebook, a annoncé avoir terminé le déploiement d'une technologie de chiffrement sur l'ensemble des versions de ses applications.

 En plein débat sur le chiffrement, l'annonce a tous les atours d'une déclaration ferme et nette : WhatsApp est désormais intégralement chiffrée, quoi qu'en pensent les pouvoirs publics américains et étrangers. En un peu plus d'un an, la messagerie a équipé l'intégralité de ses version d'une technologie sécurisée de bout en bout, créant entre elle et les données qu'elle fait transister un mur très difficilement franchissable, que ce soit pour les hackers ou les agences gouvernementales qui viendraient lui demander des comptes qu'elle sera, techniquement parlant, dans l'incapacité de fournir.

Petit détail qui a son importance : ce chiffrement n'est pas une option proposée aux utilisateurs, mais bien un réglage par défaut qui concerne l'ensemble de ses clients (environ un milliard sur la planète, selon les chiffres officiels). Sans doute un peu échaudée par ses mésaventures au Brésil, la filiale de Facebook a tenu à signifier, dans une note de blog, que "protéger le caractère privé des communications est l'une des valeurs fondamentales de WhatsApp ". REP A SA le FBI.

Dans France Info Numérique, nous avons également évoqué les déboires d'Apple avec la DGCCRF; le DM fail de Benoît Hamon; Twitter qui joue un très gros coup avec la NFL et le génie d'Internet dans toute son irradiante beauté.

Vous êtes à nouveau en ligne