Un buste de Snowden en plein New York

Un groupe d'artistes a installé un buste en hommage au fameux analyste de la NSA au beau milieu d'un parc de Brooklyn.

 C'est ce qu'on appelle un joli coup. Aux petites heures du jour, ce lundi, un trio d'artistes new yorkais s'est glissé dans un parc de Brooklyn. A l'abri des regards, ils ont pris d'assaut un monument aux morts au sommet duquel ils ont solidement fixé un buste. Pas n'importe lequel : un buste d'Edward Snowden, l'ex-analyste de la NSA, mondialement fameux pour ses révélations explosives sur l'étendue des systèmes de surveillance des services secrets américains. 

L'oeuvre, qui a pris environ un an à être fabriquée, comme l'expliquent nos confrères d'Animal New York, qui ont suivi l'équipe dans son action, a été rapidement repérée par les services de la ville de New York. Malheureusement pour eux, le trio ayant bien fait les choses, impossible dans un premier temps de désceller le buste. Las, ils se sont d'abord contentés de le recouvrir, sous les yeux - et les smartphones - des curieux alertés numériquement de l'existence de la chose. Il a par la suite été décroché.

"Notre but, c'est de pousser les gens à réfléchir aux sacrifices qui sont faits pour leurs libertés ", expliquent les artistes, ajoutant espérer "que cela les emmène à s'interroger sur la responsabilité que porte chacun d'entre nous afin que ces libertés continuent d'exister à l'avenir ". La question de la surveillance de masse refait surface, en ce moment, dans l'espace public américain, le Congrès devant prochainement se prononcer sur la reconduction de certains passages du Patriot Act, notamment ceux qui autorisent la collecte massive de données.

Pour alerter l'opinion sur ce sujet, l'humoriste star du web John Oliver a diffusé, ce week-end, une interview d'Edward Snowden qu'il est allé réaliser à Moscou, où il est toujours réfugié. Avec son sens habituel de la provocation, Oliver y explique notamment à Snowden qu'il est urgent, si l'on veut que le peuple se saisisse de ce débat qui peine à le passionner, d'alerter les Américains sur le fait que les espions de la NSA ont accès à toutes les photos cochonnes qu'ils peuvent s'envoyer les uns aux autres. Malin.

Dans France Info Numérique, nous avons également abordé l'épineuse question de la Turquie, de nouveau en guerre avec Internet; les drôles de plans de Jay Z pour le streaming et la baston entre pilotes qui vaut à la compagnie Air India les quolibets du web.

 

Vous êtes à nouveau en ligne