Le côté obscur des spoilers

A quelques heures de la sortie officielle de Star Wars VII, le web va vite devenir (ou est déjà, c'est selon) totalement infréquentable pour ceux qui veulent conserver un peu de mystère autour du film.

 Deux camps sont clairement en train de naître, ces jours-ci, sur les réseaux sociaux. D'un côté, ceux que la sortie de Star Wars VII n'émeut pas plus que de raison, et qui frisent déjà l'overdose face à la déferlante de photos, vidéos et autres articles (dont celui-ci, soyons honnêtes) que ne cesse de charrier le web depuis des semaines, voir des mois. De l'autre, ceux qui souhaitent ardemment voir le film mais qui, pour des raisons diverses, ne pourront pas le faire dès demain et craignent donc d'avancer en terrain miné à mesure que leurs camarades de réseaux auront, eux, le loisir de spoiler l'intrigue jusqu'ici jalousement gardée par Disney.

Si vous êtes dans l'une ou l'autre de ces situations, pas de panique. Il existe des outils pour ça. Notamment, deux extensions du navigateur Chrome, fort pratiques, respectivement baptisées Force Block et Star Wars Spoiler Blocker . Ils fonctionnent peu ou prou sur le même mode : une fois installés, ils scannent les pages sur lesquels vous vous rendez et vous avertissent s'il y est fait mention de Star Wars . Certes, c'est assez radical, mais l'époque exige des moyens drastiques.

Dans France Info Numérique, nous avons également évoqué l'échec du partenariat entre la SNCF et AirBnb; #ParisWeLoveYou ; la fascinante histoire du train nazi caché en Pologne qui tourne court et l'improbable vidéo d'Amanda Lear.

Vous êtes à nouveau en ligne