La justice turque saisie du cas de... Gollum

Le personnage du Seigneur des Anneaux est-il gentil ou méchant ? La réponse à cette question est tout sauf anecdotique : elle pourrait éviter la prison à un internaute.

 Aussi surprenante et décalée qu'elle puisse paraître, la question est cruciale : Gollum, personnage clé de la célèbre trilogie de JRR Tolkien Le Seigneur des Anneaux , est il gentil ou méchant ? Est-il une créature maléfique ou une victime, fragile, de la malédiction de l'anneau ? De la réponse à cette interrogation dépend le sort d'un internaute turc, poursuivi pour "insulte" envers le président Erdogan.

En effet, en octobre dernier, Bilgin Ciftiçi, médecin de son état, publie sur les réseaux sociaux un montage photo comparant les mimiques du président turc avec celles de Gollum, tel qu'il fut interprété au cinéma par l'acteur Andy Serkis, dans l'adaptation culte réalisée par Peter Jackson :

(© Capture d'écran)

L'image ne plaît pas du tout à Recep Tayyip Erdogan, qui attaque en justice son auteur, qui au passage perd son emploi. Le parquet a requis six mois de prison à son encontre, mais les juges se sont donnés un temps de réflexion. L'image n'étant assortie d'aucun commentaire, l'intention précise de Ciftiçi est sujette à débat. D'où le recours à un comité d'experts, chargé de déterminer la nature profonde de Gollum, et donc de déterminer si insulte il y a.

Sachant que le personnage divise toujours aujourd'hui les spécialistes de Tolkien, on leur souhaite bien du courage. Le procès, en attendant, a été renvoyé au 23 février 2016, ce qui leur laisse largement le temps de compulser les quelques 1200 pages de Tolkien et les neuf heures de film qu'en a tiré Jackson.

Dans France Info Numérique, nous avons également évoqué la page lancée par les parlementaires sur le suivi de l'état d'urgence en France; l'avenir de Yahoo!; Instagram qui inspire (façon de parler) les jeunes parents et cette chouette anecdote au sujet de Public Enemy.

 

Vous êtes à nouveau en ligne