La châtaigne ardéchoise sauvée grâce au crowdfunding ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Des producteurs de châtaignes dans l'Ardèche lancent une campagne d'appel aux dons en ligne pour financer leur lutte contre le cynips, un parasite qui entraîne une perte conséquente des productions.

On connaissait le crowdfunding pour la musique, l'art ou l'entrepreneuriat. Place à l'appel de dons en ligne dans le monde agricole grâce à une initiative des producteurs de chataignes dans l'Ardèche.

Alors que la saison de la récolte vient de s'ouvrir pour un mois, il leur faut 150.000 euros pour sauver la chataigne, menacée par le cynips, un parasite qui pond dans les bourgeons et qui empêche la pousse des feuilles et plus tard, la formation des fruits. "Il y a des pertes de production jusquà 80%" , explique David Loupiac, castanéiculteur ardéchois depuis 30 ans et président du comité interprofessionnel de la châtaigne à l'origine de l'appel des dons.

Face au cynips, les producteurs ont mis en place depuis quelques années des lâchers de torymus. Ce sont des parasites qui se nourrissent de la larve des cynips. Mais la solution est coûteuse et ils n'ont plus d'aide publique de l'INRA ou du Ministère de l'agriculture.

"Un lâcher de torymus, ce sont une centaine d'insectes qu'il faut élever, sexer puis lâcher. Un lâcher coûte environ 250 euros", estime David Loupiac. 

Derrière ces 600 lâchers de torymus qu'ils espèrent financer avec cette campagne qui fait appel à la générosité des entreprises et des particuliers ardéchois, il y a un enjeu économique pour la filière mais aussi un enjeu de patrimoine. L'Ardèche est le premier producteur de châtaignes en France.

Vous êtes à nouveau en ligne