Après les attentats, les hommages musicaux se multiplient

Jarvis Cocker de Pulp salue à son tour les victimes, faisant suite à Cali, Adèle, Céline Dion ou au groupe les Foo Fighters.

 Chacun à sa manière, anonymes et grands noms du monde de la musique, en France et à l'étranger, ont tenu, sur le web le plus souvent, à saluer la mémoire des victimes des attentats du 13 novembre. Sans que le fait que le monde de la musique ait été directement visé, au travers du Bataclan, motive ces hommages à répétition. Sur scène, Madonna, ColdplayCéline Dion, Adele et bien d'autres ont tenu à marquer l'évènement. Mais quelques uns poussent la chose encore plus loin.

La semaine passée, le chanteur Cali avait, le premier, publié sur le net une chanson spécialement écrite au lendemain du drame. Il avait été suivi dans cette voie par quelques stars de YouTube qui avaient formé une chorale improvisée. Hier, les Foo Fighters, proches des Eagles of Death Metal, publiaient gratuitement sur le web un mini-album inédit, assorti d'un lien invitant ceux qui le souhaitent à faire un don en faveur des proches des victimes.

Aujourd'hui, c'est au tour d'une légende de la Brit Pop d'entrer en piste. Jarvis Cocker, leader du groupe Pulp, a signé le morceau Friday 13th 2015 , avec la musicienne Serafina Steer. Il y lit un texte évoquant Paris, le jour des attentats, se concluant sur ces mots, simples et lourds de sens : "Paris, I love you ". 

Dans France Info Numérique, nous avons également évoqué ; ce cri de colère très partagé sur les réseaux; la polémique Casa Nostra et le hashtag #UneChansonPourJawad .

Vous êtes à nouveau en ligne