Près de 48.000 enfants disparaissent chaque année en France

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Dans la plupart des cas, il s'agit d'une fugue : quelques heures de quelques jours de frayeur pour les parents, et aussi pour les enfants. Un numéro de téléphone et un site internet leur viennent en aide.

Chaque année en France, des dizaines de milliers d'enfants se volatilisent. La plupart sont retrouvés après quelques heures ou quelques jours. Mais face à l'angoisse énorme que provoque la disparition de leur enfant, les parents sont bien souvent totalement démunis.

C'est pour eux qu'existe le 116.000, un numéro européen et gratuit pour les familles confrontées à la disparition d'un enfant. Au bout du fil, des professionnels pour les écouter et les soutenir, des juristes pour les guider dans leurs démarches.

Dans la plupart des cas, l'histoire se termine bien, car il s'agit d'une fugue qui va ne durer que quelques heures ou quelques jours. Parents (et enfant) en sont quitte pour une belle frayeur.

Fichier des personnes recherchées

Mais sur les 48.000 disparitions d'enfants inscrites chaque année au Fichier des personnes recherchées, 600 sont jugées "particulièrement inquiétantes", près de 400 concernent des enfants enlevés ou détournés, le plus souvent par un parent.

Les situations les pires donnent lieu à des enquêtes criminelles : 184 dossiers de ce type sont actuellement instruits par les services de police et de gendarmerie.

L'un des chargés de dossiers qui travaillent au 116000, Frédéric Berger, répond aux questions des lecteurs de Mon Quotidien .

Au micro : Kevin, Paula, Zoé, Amin, Alexandre, Julie et Angèle.

 

 

(© Play Bac Presse / Ugo Emprin)
Disparitions d'enfants : l'intégralité de l'interview de Frédéric Berger de 116000enfantsdisparus.fr
--'--
--'--

 

 

Le parcours des bons réflexes

Il s'agit d'un jeu en ligne pour apprendre aux enfants à réagir face à une situation qui pourrait les mettre en danger. Et pour amener les parents et les enfants à en discuter et à se mettre d'accord sur la manière de réagir.

Dire non à un inconnu, donner l'alerte, se mettre d'accord sur un point de ralliement si on perd, convenir d'un mot de passe quand les enfants restent seuls à la maison, les prévenir des dangers qu'ils peuvent courir sur internet etc...

Un jeu pour apprendre à l'enfant à se protéger lui-même en adoptant les bonnes attitudes, en développant les bons réflexes face aux situations potentiellement dangereuses. 

Le parcours des bons réflexes est à retrouver sur 25mai.fr (date de la Journée internationale des enfants disparus), un site mis en ligne par CFPE-Enfants Disparus.