Peut-on obliger les entreprises à créer des emplois ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

France Info passe la journée aux Herbiers (Vendée), la communauté de communes qui affiche le deuxième plus bas taux de chômage de France. Quelles sont les recettes du succès ? Et ailleurs en France, pourquoi les mesures du gouvernement sont-elles si peu efficaces ?

Les Herbiers : cette communauté de communes de 28.000 habitants affiche le deuxième
taux de chômage le plus bas de France : 5,9 %, pratiquement deux fois
moins que la moyenne nationale.
Un record que les Herbiers doivent avant
tout à une poignée de grosses entreprises qui sont nées ici, des
entreprises familiales, et qui ont choisi de rester ici, de continuer à faire
travailler les gens d'ici. Citons Fleury-Michon, les bateaux Jeanneau, Sodebo
et bien d'autres. 
Des "success stories", des histoires à succès, au
milieu d'une France qui a laissé son industrie mourir à petit feu. Et c'est
bien là l'une des raisons de ce chômage si haut. 

Les PME créent l'emploi

 Préoccupation numéro un des Français,
préoccupations numéro un du gouvernement et du président - rappelons la promesse
de François Hollande : inverser la courbe du chômage, promesse pour l'instant
non tenue.
Le gouvernement multiplie les mesures pour inciter, et non pas obliger, les entreprises à embaucher. Notamment des allègements de charges pour les entreprises qui créent de l'emploi. 
Mais le reproche souvent fait est que ces mesures ne font pas de différences entre les grosses entreprises et les PME. Or, aujourd'hui, neuf emplois sur dix sont créés par de petites entreprises.

Sur les mesures pour l'emploi
comme les baisses des charges, sur la marge de manœuvre du gouvernement aux
côtés ou face aux entreprises, l'économiste Olivier Pastré, professeur de fac à
Paris VIII, répond aux questions des abonnés à Mon Quotidien , le quotidien des
10-14 ans.
Au micro : Marie, Rhéa,
Floriane et Gustave, 14 ans.