Les retraites existeront-elles encore pour les enfants d'aujourd'hui ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

C'est le sujet chaud de la rentrée pour le gouvernement : la réforme des retraites. Les enfants en entendent parler tous les jours à la radio et à la télévision, au point qu'ils commencent à s'y intéresser alors que la retraite est bien loin pour eux.

Si le système des retraites n'est pas modifié, il pourrait manquer dans les caisses de l'Etat en 2020 quelque 20 milliards d'euros pour payer les retraites.

Les pensions de retraite - l'argent que touchent les personnes qui ont cessé de travailler - sont financées par ceux qui travaillent encore. 
Or, on vit de plus en plus vieux - c'est un progrès. A ce rythme, il n'y aura bientôt plus assez de travailleurs pour payer l'ensemble des retraites.
C'est donc tout l'enjeu de la réforme que le gouvernement négocie en ce moment avec les partenaires sociaux, c'est-à-dire les syndicats et les représentants des patrons. Cette réforme doit permettre de sauvegarder le paiement des retraites.

L'économiste Philippe Crevel, secrétaire général du Cercle des épargnants, répond aux questions des abonnés à Mon Quotidien , le quotidien des 10-13 ans.
Au micro aujourd'hui : Amélie, 9 ans, qui entre en CM1, et Guillaume, 12 ans, qui passe en quatrième.

 LIVRES POUR LA RENTREE

Si vous cherchez un livre à mettre entre les mains de vos enfants, pourquoi ne pas vous laisser tenter par Charly tempête  : c'est un nouveau petit heros,  il débarque chez Castermann, et les petits risquent fort de se reconnaitre en lui.

Dans le tome 1, Charly déménage. Et dans le
tome 2, il fait sa rentrée dans une toute nouvelle école. On partage ses
moments de solitude, ses premières camaraderies et ses bétises en classe.
Charly et sa tignasse rousse vous attendent en librairie.
C'est facile, c'est amusant, c'est illustré. Les 8-10 ans vont adorer.

La rentrée, il y a une institutrice qui ne la fera pas : c'est Irma Cran. Elle a décidé de prendre sa retraite. 
En fait, Irma a emmené ses élèves en classe verte au printemps dernier. Parmi les activités, il y avait un atelier courrier. La maîtresse a décidé de jeter un oeil sur les lettres écrites par les enfants à leurs parents, avant de les envoyer. Et bien mal lui en a pris : Irma C ran a frôlé la crise de nerf.
On lit les lettres, savoureuses, et les commentaires outrés, écrit au stylo rouge bien-sûr, par la maîtresse. C'est drôle, c'est émouvant, et c'est aussi une réflexion sur l'écrit, pour la génération SMS, explique Fanny Joly, co-auteure du livre.