L'espace est-il une vaste poubelle ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Depuis les débuts de la conquête spatiale dans les années 1960, on estime qu'il est retombé sur Terre environ 25.000 déchets spatiaux. Le week-end dernier, ce sont les restes d'un satellite américain qui ont plongé dans le Pacifique Nord. _ Pour autant, l'espace est beaucoup moins "pollué" qu'on ne le croit, explique Christophe Bonnal, le spécialiste de l'espace, interrogé par les juniors cette semaine.

Samedi dernier, un satellite américain de plus de six tonnes et de la taille d'un minibus est tombé du ciel. Mis en orbite il y a 20 ans pour étudier les trous de la couche d'ozone, il avait fini son travail en 2005 et n'avait plus de carburant pour continuer à tourner autour de la Terre.
_ "Upper Atmosphere Research Satellite" (UARS, c'est son nom) s’est désintégré en entrant dans l’atmosphère, et quelques débris pouvant tout de même approcher les 150 kilos chacun, sont sans doute tombés dans le Pacifique Nord.

Selon les calculs de la NASA, l'agence spatiale américaine, il y avait une "chance" sur 3.200 qu'une personne, quelque part dans le monde, soit touchée par l'un de ces débris.
_ En 1979, SkyLab, un poids-lourd de 90 tonnes, était retombé dans l'Ouest de l'Australie.

Depuis les débuts de la conquête spatiale, on estime qu’il est retombé sur Terre 25.000 débris spatiaux.

Pour répondre aux questions des abonnés à Mon Quotidien, le quotidien des 10-13 ans, Christophe Bonnal, spécialiste de ces questions au CNES (Centre national des études spatiales).
_ Au micro cette semaine, trois frères et sœurs : Blanche, 7 ans, Victoire, 11 ans et Louis, 14 ans.

Vous êtes à nouveau en ligne