franceinfo junior. Un skipper raconte son tour du monde à la voile à des enfants

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Dans un mois, le skipper Bertrand de Broc prendra le départ de la 8e édition du Vendée Globe. Il raconte son expérience du tour du monde à la voile aux apprentis journalistes de franceinfo junior, élèves en CM2.

C'est sa quatrième participation au Vendée Globe, surnommé "l'Everest des mers". Sur son bateau MACSF, Bertrand de Broc est l'un des 29 skippers au départ de cette 8e édition, la seule course à la voile autour du monde, en solitaire, sans escale et sans assistance. Le départ est prévu aux Sables-d'Olonnes, le 6 novembre. Cette année, les skippers ont entre 23 et 66 ans, ils sont de dix nationalités différentes et la moitié d'entre eux participe à l'aventure pour la première fois.

Aventurier des mers et passionné des courses maritimes

Depuis 30 ans, Bertrand de Broc sillonne la mer et relève le défi des grandes courses à la voile. En 1992, il entreprend son tout premier Vendée Globe. Blessé à la langue, le navigateur avait dû se recoudre tout seul, aidé à distance par un médecin. En 2012, il boucle pour la première fois le Vendée Globe en 85 jours, une véritable prouesse car nombreux sont les abandons en cours de route ou les avaries en mer. En sept éditions, sur 138 marins au départ, 71 ont franchi la ligne d'arrivée. Le record de l'épreuve est à ce jour détenu par François Gabart, un tour bouclé en 78 jours, 2 heures et 16 minutes. 

Au micro de franceinfo junior, des élèves de CM2 posent leurs questions à Bertrand de Broc, curieux de ses nombreuses aventures en mer.

Le navigateur Bertrand de Broc raconte son tour du monde à la voile à deux enfants.
Le navigateur Bertrand de Broc raconte son tour du monde à la voile à deux enfants. (franceinfo junior)

En partenariat avec le magazine d'actualités pour enfants 1jour1actu et 1jour1actu.com

Retrouvez tous les sujets de la semaine sur franceinfo junior

► Lundi 3 octobre, nos petits journalistes ont posé leurs questions sur les réfugiés

► Mardi 4 octobre, ils se sont intéressés aux prix Nobel

► Mercredi 5 octobre, ils ont interviewé Michel Ocelot, le réalisateur de films d'animation

Vous êtes à nouveau en ligne