franceinfo junior. Où en est la guerre contre l'État islamique ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Alors que dans l'est de la Syrie, la bataille continue contre le dernier bastion des jihadistes de l'État islamique, Christian Chesnot, journaliste à la rédaction internationale de franceinfo, répond aux questions de collégiens sur le sujet.

Va-t-on assister dans les prochains jours à la fin de l'État islamique en Syrie et en Irak ? Près de Baghouz, dans l'est de la Syrie, la bataille contre les derniers combattants de Daech qui y sont retranchés, fait toujours rage. En une semaine, près de 5 000 civils ont été évacués de la zone, rapporte notre journaliste sur place, qui suit les combats à la base arrière des Forces démocratiques syriennes (FDS). Mais où en est la guerre contre Daech (ou État islamique) ? C'est le sujet du jour sur franceinfo junior. Pour répondre aux questions de trois collégiens : Christian Chesnot, journaliste à la rédaction internationale de franceinfo.

Une coalition de pays contre Daech

Clémence se demande combien de pays aident à lutter contre l'État islamique (EI). Le journaliste Christian Chesnot lui répond : "C'est une coalition internationale qui se bat contre l'État islamique : il y a de grands pays qui y participent comme les États-Unis d'Amérique, des pays européens comme la France et des pays régionaux, comme la Jordanie, l'Irak, les pays arabes qui sont sur place." Dans la lutte contre Daech, ces pays mettent à disposition des avions, des radars, des soldats, de l'artillerie, etc. Leur but : "battre l'EI qui se situe entre la Syrie et en Irak".

"Pourquoi la France veut combattre l'EI ?" se demande à son tour, Emmanuel, élève en classe de sixième. Parmi "les gens de l'État islamique, il y a certains Français, commente d'abord Christian Chesnot. Ils ont commis des attentats en France, en tout cas, ils les ont commandités : par téléphone, par messagerie, par Internet... Ils ont demandé à des gens en France de commettre des attentats sur le sol français." On peut se souvenir des attentats du journal Charlie Hebdo, du Bataclan, à Nice... En résumé précise le journaliste, "Si on intervient là-bas, c'est pour la sécurité des Français, pour empêcher que des gens sur place planifient, pensent à des attentats en France."

Dernière bataille contre l'État islamique 

Clémence, collégienne, se demande de son côté combien de temps cette guerre va durer. "Le combat a commencé en juin 2014, c'est-à-dire il y a cinq ans, quand le groupe de l'État islamique a envahi une partie de la Syrie et l'Irak, explique le journaliste de la rédaction internationale de franceinfo. Depuis juin 2014, on est en guerre, on combat ces gens. Là, on arrive sur la fin de ce combat. Il reste un dernier village, qui s'appelle Baghouz et qui est juste entre la Syrie et l'Irak. Il reste quelques jihadistes, quelques membres de l'État islamique. C'est la dernière bataille. Après ça, l'État islamique aura disparu de la carte, mais il restera des gens qui sont dans la clandestinité, qui sont dans les villages... Et il reste les idées de ces gens qui se sont propagées notamment sur internet. (...) Donc il faut rester sur le qui-vive." Pourquoi des Français ont rejoint l'EI ? Que vont-ils devenir à la fin de la guerre ?

Sur cette page, vous pouvez écouter la suite de l'émission franceinfo junior sur le sujet.

Vous êtes à nouveau en ligne