franceinfo junior. Journée du patrimoine : comment s'occupe-t-on d'un château ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

A l'occasion des Journaux du patrimoine, franceinfo junior se glisse dans les coulisses d'un château, avec Jean-Emmanuel Charrault, administrateur du château de Breteuil, près de Paris. Il répond aux questions d'écoliers de Saint-Miche-sur-Orge. 

Les monuments, les bâtiments historiques (dont la Maison de la radio) et les châteaux ouvrent leurs portes au public samedi 21 septembre et dimanche pour les Journées européennes du patrimoine... des lieux parfois gardés habituellement secrets. Mais comment on s'occupe d'un château ? Pour en parler ce jeudi : Jean-Emmanuel Charrault, administrateur du château de Breteuil. Au micro de franceinfo junior, il répond aux questions d'enfants, élèves en CM2 à l'école Blaise-Pascal à Saint-Michel-sur-Orge.

Pour poser le décor, notre invité du jour en dit un peu plus sur le château de Breteuil : situé à 35 km de Paris, il date du début du XVIIe siècle. Au micro, Clément, élève en CM2, pose la première question : "Est-ce que ça fait peur parfois dans les couloirs ?" Jean-Emmanuel Charrault répond : "Non, car je connais bien le château, tous les meubles, les tableaux... même s'il y a un peu la lune qui tape sur un tableau ou fait briller un meuble parce que je sais ce que c'est."

Une autre élève demande si c'est un peu sa maison, ce grand château... "Oui parce que j'y suis tous les jours et puis c'est la maison où ont grandi mes ancêtres, il y a un attachement familial." Mais l'invité précise qu'il est pas le propriétaire, "je suis son cousin." Le château appartient en effet au marquis de Breteuil et il est dans la famille depuis quatre siècles ! Un bâtiment dont il faut s'occuper au quotidien : "Ça coûte cher de bien l'entretenir. C'est vrai que tout l'argent qui rentre est réinvesti dans des travaux d'entretien, la restauration des meubles, une fois les salaires de tout le monde payés."

Est-ce que parfois il se passe des choses drôles dans le château ? demande un autre enfant au micro. Ce qui est drôle, ce sont "plutôt des réactions de visiteurs, des commentaires... la réflexion qui revient quasiment à chaque fin de visite : qu'est-ce que c'est bien entretenu !" Il faut dire qu'il y a 50 ans quand le château a été ouvert au public, il était en train mauvais état : "On voyait le ciel à travers le toit", raconte l'invité. Mais il y a eu cinquante années de restauration, c'est continuel."

Les enfants ont posé leurs questions à l\'invité du jour depuis un studio de franceinfo, à la Maison de la radio à Paris, jeudi.
Les enfants ont posé leurs questions à l'invité du jour depuis un studio de franceinfo, à la Maison de la radio à Paris, jeudi. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Vous êtes à nouveau en ligne