franceinfo junior. Comment sont choisis les astronautes envoyés dans l'espace ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Alors que la Nasa a annoncé l'envoi de nouveaux astronautes sur la Lune et sur Mars, franceinfo junior se penche sur l'entraînement et le choix des hommes et femmes envoyés en mission spatiale. Pour leur répondre : Jean-François Clervoy, ingénieur français et spationaute. Il a réalisé trois missions avec la Nasa.

Des astronautes poseront-ils bientôt le pied sur la planète rouge ? "Nous voulons réussir à atterrir sur Mars en 2033." C'est l'administrateur de la Nasa, Jim Bridenstine, qui a annoncé cet objectif lors d'une audition au Congrès américain, mardi 2 avril. Fin mars, le vice-président américain avait de son côté annoncé la date de 2024 pour le renvoi d'astronautes sur la Lune. Mais comment sont choisis celles et ceux qui partent en mission spatiale ? Comment sont-ils préparés ? Pour répondre aux questions d'élèves de cinquième au collège Roland-Dorgelès de Longvic (Côte-d'Or) : Jean-François Clervoy, ingénieur à l'Agence spatiale européenne (ESA). Il a effectué trois missions dans l'espace avec la Nasa. 

Cali lui pose la première question : "Qui choisit les astronautes ?" se demande la collégienne. "La sélection se fait en deux temps, explique Jean-François Clervoy. On sélectionne des candidats qui forment un groupe, comme une classe à l'école, en attendant qu'il y ait des vols." Quant à savoir qui part dans l'espace, au-delà des qualités, il y a une question de rotations à respecter : "C'est le chef des astronautes qui décide : c'est en fonction des qualités, de l'âge, des compétences... au moins pour le premier. Ensuite, le choix se fait par la rotation. Chacun vole à son tour."

"Est-ce que le poids, c'est un frein pour les combinaisons par exemple ou pour aller dans l'espace ?" s'interroge Tania. "C'est paradoxal parce que lorsqu'on est au sol, pour s'entraîner d'abord puis pour s'installer dans la fusée, ça se fait au sol donc le poids compte. Mais une fois dans l'espace, on ne sent plus le poids des choses. Donc le poids n''a plus aucune importance", répond l'ancien spationaute français. Mais cela peut compter sur des planètes ou des situations avec une gravité différente.

Eren voudrait savoir si c'est dur d'être astronaute. Jean-François Clervoy lui répond : "Il y a beaucoup d'entraînements théoriques, des examens donc il faut se concentrer comme quand on passe les tests du baccalauréat. (...) Sur le plan physique, ce n'est pas très dur parce que les astronautes font du sport normalement. On ne demande pas des super-héros ou des champions de sport", explique l'ingénieur.

Sur cette page, vous pouvez écouter en entier les réponses de l'ancien astronaute Jean-François Clervoy aux questions d'élèves de cinquième. 

Vous êtes à nouveau en ligne