franceinfo junior. Comment ça marche la reconnaissance faciale ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Alors que la France doit lancer une application utilisant la reconnaissance faciale, des collégiens posent leurs questions sur cette technologie à Jérôme Colombain, journaliste spécialiste du sujet à franceinfo.

Il utilise la reconnaissance et s’appelle Alicem (Authentification en LIgne CErtifiée sur Mobile). Ce système sera finalement mis en place en novembre, selon Bloomberg, faisant de la France l’un des premiers pays à utiliser la reconnaissance faciale pour la sécurité administrative. Il sera donc possible d’utiliser la reconnaissance faciale avec son smartphone, pour s’authentifier et se connecter aux sites des administrations comme les impôts par exemple. Une information qui a suscité de nombreuses inquiétudes et rumeurs, décryptées par notre cellule Vrai du Faux.

Sur la reconnaissance faciale, cinq collégiens se posent aussi de nombreuses questions. Arthur, Matteo, Lilia, Angèle et Emeline sont élèves en cinquième au collège Paparemborde de Colombes (Hauts-de-Seine). Ils interviewent Jérôme Colombain, journaliste spécialiste des nouvelles technologies à la rédaction de franceinfo, au micro d'Aurélien Accart dans le 14-17.

Authentification et identification

Arthur demande d'abord à quoi sert la reconnaissance faciale. Jérôme Colombain : "Ca sert à plein de choses mais grosso modo, on peut dire qu'il y a deux types d'utilisations." La première, "c'est l'authentification", détaille le journaliste, par exemple quand on passe un contrôle de police à l'aéroport avec un passeport biométrique. Idem quand on déverrouille un smartphone. C'est aussi utilisé pour payer et même "des lycéens l'ont installé pour faire l'appel et vérifier les enfants qui entrent et sortent." Deuxième utilisation : l'identification, c'est par exemple pour "reconnaître des malfaiteurs, des terroristes ou des enfants perdus dans une foule."

Mais "comment il fait pour détecter nos visages ?", demande à son tour Lilia au micro. "C'est assez technique, prévient d'emblée le journaliste.  C'est ce qu'on appelle de la biométrie : c'est l'analyse des facteurs propres à notre vie, notre corps." Une caméra voit notre visage et derrière, un ordinateur interprète, comprend et analyse, le tout étant "codifié de manière informatique". "La caméra prend des points sur le visage" par exemple la mesure d'espacement entre les yeux. Mais pas d'interférence si on change de coiffure ou qu'on porte des lunettes, rappelle le journaliste. Qui a inventé cette technologie ? Est-ce que tous les pays vont l'utiliser ? Et les risques de piratage ? Sur cette page, réécoutez en entier notre émission du jour sur la reconnaissance faciale.

Vous êtes à nouveau en ligne