franceinfo junior. Comment améliorer la protection des mineurs ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

En partenariat avec l'Unicef France, à l'occasion de la présidentielle, franceinfo junior fait le tour des propositions qui touchent les enfants et les ados.

Le 2 septembre 1990, la France a ratifié la Convention des droits de l'enfant. Son article 19 prévoit que les États signataires veillent au droit de l'enfant à être protégé contre toute forme de maltraitances (violences, abandon, négligence, exploitation,...). S'il y a une défaillance de la part des parents ou en leur absence, les enfants peuvent être pris en charge par la protection administrative, via le conseil départemental, et par la protection judiciaire, sous l'autorité de la justice. Actuellement, rien qu'à Paris, près de 5 600 enfants sont pris en charge via l'Aide sociale à l'enfance. Il existe aussi un numéro d'urgence, le 119, pour signaler un enfant dans une situation à risque. Récemment, des lois ont été prises pour améliorer la prise en charge et la protection des enfants, en 2007 puis en 2016.

Une justice adaptée aux mineurs

La justice peut ainsi aider les enfants victimes de violences ou de maltraitances mais elle accompagne aussi les jeunes délinquants. Pendant six mois, l'Unicef a recueilli la parole de près de 22 000 enfants de six à 18 ans. À partir de cette consultation, l'organisation a formulé des propositions adressées aux candidats pour améliorer la vie des enfants et des ados. Parmi ces propositions, il y a celle de réaffirmer qu'un enfant suspecté, accusé ou condamné a droit à un traitement adapté à son âge. Pour l'organisation, cela passe notamment par une justice pénale des mineurs spécifique et le besoin de réaffirmer les bases posées par l'ordonnance de 1945 : action d'éducation, incarcération exceptionnelle, etc.

Convention internationale des Droits de l \'Enfant de l \'Unicef.
Convention internationale des Droits de l 'Enfant de l 'Unicef. (MAXPPP)

Prison pour mineurs, maltraitance, contrôles de police...

En partenariat avec l'Unicef France, franceinfo junior a abordé ce sujet avec plusieurs collégiens : Tayeb, Abdallah et Yanis. Pêle-mêle, ils ont parlé de prisons pour mineurs, de maltraitance ou de contrôles de police. Pour leur répondre et réagir à leurs propositions, Dominique Attias, vice-batonnière de Paris, spécialiste de la justice des mineurs.

Réécoutez les sujets de la semaine sur franceinfo junior

► Lundi 3 avril : comment donner accès à la culture et aux sports à tous les enfants ?

► Mardi 4 avril : comment améliorer le bien-être des jeunes ?

Vous êtes à nouveau en ligne