franceinfo junior. C'est quoi les élections de "midterms" aux États-Unis ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Alors que les États-Unis sont appelés à voter ce mardi, des collégiens posent leurs questions sur ces élections de mi-mandat, au micro de franceinfo junior. 

Mardi 6 novembre, les Américains sont appelés à voter pour les élections de mi-mandat ou "midterms", soit deux ans après l'élection de leur président. Pour cette raison, ce sont des élections importantes dans la vie politique américaine car elles peuvent déséquilibrer les forces en présence au Congrès. Mais c'est quoi exactement ces élections ? C'est le sujet du jour sur franceinfo junior, avec des questions de collégiens et les réponses de Thomas Snégaroff, historien et spécialiste des États-Unis. Clélia, Cassy et Ethan, élèves en cinquième au collège Ferdinand Buisson de Grandvilliers (Oise) sont nos intervieweurs du jour.

Midterms 2018 : cinq raisons de s'intéresser à cette élection

Une élection pour choisir des représentants, des gouverneurs...

C'est Clélia qui se lance la première : "Pourquoi les États-Unis vont faire un vote ?" Une bonne première question pour ouvrir notre sujet du jour. Thomas Snégaroff explique : "Ils vont voter pour plein de choses en même temps : ils votent pour le Congrès, ce sont ceux qui font les lois aux États-Unis. Il y a 2 chambres : la chambre des représentants - 435 députés - tous vont être élus aujourd'hui. Il y a 100 sénateurs mais il n'y a qu'un tiers va être élu. Il y a 36 gouverneurs, ce sont un peu les présidents de chaque État. Et il y a plein de referendums locaux." Ils répondent sur de longues listes à toutes ces questions et ces choix à faire.

Les Américains sont-ils obligés de voter ?

Ethan enchaîne : "Est-ce qu'ils sont obligés de voter ?" Pas d'obligation de vote aux États-Unis, comme dans d'autres pays, précise l'historien. "Pour les mêmes élections, en 2014, il y a quatre ans, deux tiers des Américains n'étaient pas allés voter." Cette année, pour les élections de mi-mandat, 38 millions ont déjà voté en avance, précise-t-il. Clélia demande à son tour : "Est-ce que ça se passe comme nous ? Ils vont aussi dans un isoloir ?" Notre spécialiste détaille à la collégienne : "Il n'y a pas d'isoloir à la française. Le vote est secret quand même, comme en France, mais il y a des machines dans lesquelles on vote, dans certains États. (...) Sinon ils sont assis sur des tables avec des classeurs ouverts" pour voter. 

Elle s'interroge également : "Ça fait quoi si le peuple ne vote pas pour [le parti de] Donald Trump ?" Thomas Snégaroff explique : "Dans ces conditions, on peut imaginer que les lois que souhaitent voir exister Trump n'existeront pas car le Congrès ne les votera pas, ne les présentera pas." Le président pourrait alors mettre son veto.

Cette semaine sur franceinfo junior

► C'est la saison des prix littéraires ! On en parle avec l'écrivain Éric-Emmanuel Schmitt

 

Vous êtes à nouveau en ligne