franceinfo junior. À quoi ça sert le Sidaction ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Ce week-end, c'est le Sidaction, une mobilisation pour récolter des dons et lutter contre le virus du sida. Des écoliers posent leurs questions sur ce sujet à Nicolas Gateau, responsable des programmes de prévention auprès des gays chez Sidaction. 

"N'oublions pas que le virus du sida est toujours là." C'est l'un des slogans qui s'affiche en une de la mobilisation pour la 25e édition du Sidaction, qui débute vendredi 5 avril. Une campagne qui vise à récolter des dons pour lutter contre le sida, maladie qui fait toujours des ravages dans le monde et en France, et pour sensibiliser les citoyens au sujet. Car cette maladie reste encore malconnue : 23% des 15-24 ans s’estiment ainsi mal informés sur le VIH, selon un récent sondage du Sidaction
Ce vendredi, au micro de franceinfo junior, des élèves de CM2 de l'école Florence à Paris posent leurs questions sur ce sujet. Pour leur répondre : Nicolas Gateau, responsable des programmes de prévention auprès des gays chez Sidaction.

La première question est pour Cassandra, 10 ans : "Depuis quand l'association  Sidaction existe-t-elle ?" L'invité du jour répond : "Ça fait 25 ans qu'on existe cette année, on a été créé en 1994." Ange, 11 ans, enchaîne avec sa question : "Pourquoi les personnes du Sidaction demandent des dons pour arrêter le sida?" Nicolas Gateau, responsable des programmes de prévention auprès des gays chez Sidaction, explique : "Au Sidaction, on finance des programmes de prévention pour éviter que les gens s'infectent avec le virus du VIH. Et aussi des programmes pour accompagner les gens à se soigner, et de la recherche. C'est pour ça qu'on a besoin d'argent."

► Sidaction : "Il faudrait absolument une meilleure éducation dans le domaine de la santé sexuelle."

Il existe ainsi trois grands services au sein de Sidaction : le soutien aux "associations en France pour la prévention et l'accompagnement des personnes malades, "un service à l'international", en Afrique en particulier, et aussi un "service sur la recherche" pour accompagner les chercheurs, notamment les plus jeunes. Une action qui concerne donc aussi la France, où 173 000 personnes sont au courant qu'elles sont porteuses du virus, mais où 24 000 ne le savent pas, précise l'invité. 

"L'épidémie est toujours là donc il faut toujours donner."

Héloïse pose à son tour une question : "Est-ce qu'on récolte beaucoup d'argent pour soigner le sida?" La réponse de l'invité de franceinfo junior se fait en deux temps : "Je pourrais te dire oui et non. Oui, parce que sur 25 ans, le Sidaction a récoté pas loin de 366 millions d'euros, ce qui est beaucoup. Mais non, parce qu'on n'a pas assez d'argent parce que l'épidémie est toujours là, il faut toujours se battre contre l'épidémie donc il faut toujours de l'argent et toujours donner." L'an dernier, l'argent récolté par le Sidaction a notamment permis de soutenir 27 projets de recherche et de mener 118 projets d'aide aux malades et de prévention par 81 associations aidés par l'association. Il est possible de faire un don de plusieurs manières, notamment en ligne https://don.sidaction.org/ ou par SMS en envoyant DON au 92 110 (don de cinq euros).

Et sur cette page, vous pouvez écouter l'émission en entier sur le Sidaction et la lutte contre le sida. 

Vous êtes à nouveau en ligne